Former par le jeu aux ressources numériques : une expérimentation à la Bpi

En 2020, le Service des Ressources Electroniques a refondu ses supports de formation en décidant d’accorder une place au jeu.

Depuis le mois de janvier 2020, le Service des Ressources Electroniques forme en effet tous les mois les nouveaux vacataires à l’utilisation des ressources numériques. Face à la diversité et à la complexité de l’écosystème numérique à la Bpi, la ludification des supports de formation est apparue comme une solution afin d’améliorer l’impact de ces formations. Après une petite année de test, cet article propose donc un retour d’expérience sur ce dispositif.

jeu de cartes utilisé pour se former sur les ressources numériques à la Bpi

©Bpi

Revue bibliographique

L’utilisation du jeu en bibliothèque pour améliorer la formation n’est pas nouvelle et plusieurs initiatives ont récemment vu le jour et ont servi d’inspiration pour ce projet. Il s’agit le plus souvent de jeux de plateaux à destination des publics de la bibliothèque, comme le jeu de l’Open Access développé par Lilliad ou le jeu “Libérez la Science” produit par l’Université de la Réunion. Plusieurs collègues ont cependant eu l’idée de dispositifs plus simples à mettre en oeuvre : le travail remarquable du SCD de la Réunion, et plus particulièrement de Marie Latour et Caroline Boiteux, ont permis la création de plusieurs jeux de cartes comme Open Strategist. L’Université de Tours a également développé un jeu de cartes autour de l’écosystème numérique de ses bibliothèques. Ces derniers projets ont servi de points de départ à notre réflexion mais notre démarche se singularise sur deux points : tout d’abord, elle se déroule au sein d’une bibliothèque publique ; ensuite, ce support de formation est avant tout destiné à un usage interne, auprès des collègues. De fait, cette formation en interne par le jeu est surtout le fait à l’heure actuelle de consultants en bibliothèque, comme les jeux de carte créés par Aat Vos.

Objectifs de l’action

La formation des collègues à l’appréhension des ressources électroniques soulève plusieurs difficultés, imposant de concevoir un support de formation tout à la fois synthétique et complet : en 1h30 de formation pour les vacataires (2 heures pour les titulaires), il s’agit en effet de présenter la centaine de ressources numériques accessibles à la Bpi, toutes avec leurs propres spécificités. La création d’un jeu de carte dédié à cette question vise ainsi à remplir plusieurs objectifs :

  • Présenter un panorama général des ressources numériques de la Bpi et leur articulation avec les missions de service public 
  • Dynamiser une séance de formation qui s’inscrit dans un parcours de formation dense, se déroulant sur plusieurs journées
  • Améliorer la mémorisation et l’appropriation de ces connaissances difficiles à appréhender en ayant recours à d’autres sens : visuel, toucher … et en mettant les collègues dans une position d’apprentissage plus active.

Description du jeu

L’idée principale était de réaliser une série de cartes présentant rapidement chaque ressource de la bibliothèque : chaque carte, en plus d’indiquer le nom de la ressource, renseigne sur son contenu, ses fonctionnalités (téléchargement, lecture à distance …) et précise dans quel bureau de service public cette ressource peut être utilisée. 124 cartes ont ainsi été créées, plusieurs ressources étant en double car pouvant être utilisées dans plusieurs bureaux. Ces cartes de présentation des ressources ont été doublées par la réalisation d’une cinquantaine de cartes objectif s’inspirant des questions de service public.

Carte de jeu Classique Garnier
Exemple d’une carte de ressource autour de Classiques Garnier : rapide description, rattachement à un bureau de service public, fonctionnalités (ici : téléchargement et partage) (CC BY Bpi)

Ce jeu de cartes offre l’avantage de pouvoir être utilisé de façon très variée, en fonction du nombre de collègues présents, de leur rapport au jeu etc …

  • Support pour le formateur afin de répondre à des questions et de montrer l’articulation entre les bases en manipulant les cartes avec les collègues
  • Moyen de visualisation en distribuant aux nouveaux collègues les cartes de leur bureau de service public durant la formation (puis envoi au format numérique) 
  • Outil de jeu en essayant de répondre le plus rapidement possible aux questions posées

A noter : ce jeu de carte est utilisé durant la seconde partie de la formation, après une première partie plus générale présentant les notions clefs des ressources numériques au sein de la Bpi (définition, diversité des modes d’accès etc …)

Ce support est donc utilisé à chaque formation introduction aux ressources électroniques à la Bpi soit une fois par mois avec les vacataires et deux fois par an avec les titulaires lors de la rentrée des nouveaux.

Préparation, conception

L’absence de moyens et la volonté de faire un projet à bas coût pour le tester dans un premier temps a amené le Service des Ressources Electroniques à fabriquer ce jeu de cartes à partir d’outils déjà possédés en propre par la Bpi, à savoir

  • Utilisation de la suite Office : Publisher ou Office en utilisant la fonction tableau 
  • Tirage : via les imprimantes couleur de la Bpi
  • Découpe : plastification et masticottage en s’appuyant sur les outils disponibles au sein du service technique. 

Le seul coût du projet a donc été celui du coût humain : en l’occurrence, 1 ETP pour 35 heures de travail de conception environ.

Mise en oeuvre

  • Validation par le service d’Accueil de la bibliothèque de l’utilisation d’un jeu pour la formation des vacataires
  • Veille bibliographique sur l’utilisation du jeu en bibliothèque et découverte de différents jeux déjà réalisés
  • Préparation des cartes en utilisant Excel afin de noter tous les exemplaires avec leurs titres, textes et contenus
  • Réalisation numérique des cartes
  • Tirage couleur
  • Mise en relation avec le service technique pour apprendre à utiliser les différentes machines de la Bpi (plastification, masicot)
  • Réalisation des cartes en autonomie 
  • Utilisation sur la session de formation des vacataires afin de tester le dispositif
  • Généralisation du support de formation à l’ensemble des formés (vacataires et titulaires)

Résultats et perspectives

Points positifs

Les retours sont globalement très positifs autour de l’utilisation de ce dispositif : les collègues apprécient ce support qui leur permet de mieux s’approprier les ressources numériques.

Dispositif qui soulève beaucoup de questions de la part des collègues et facilite leur prise de parole.

Souplesse du dispositif de formation pour le formateur et les formés qui permet de varier les interactions à chaque session de formation.

Points à améliorer

Passer de la posture de formateur à maître de jeu est loin d’être évidente et constitue le vrai enjeu dans l’animation de ces formations.

Publié le 10/12/2020 - CC BY-SA 4.0

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet