Accueillir les publics en situation de précarité

Une sélection de références sur l’accueil des publics précaires en bibliothèque, établie en 2021 par la Bpi avec le concours de la Bibliothèque municipale de Lyon (BML) et de Clémentine Nouvian, étudiante à l’Enssib.

Les bibliothèques publiques sont des lieux bien identifiés par les publics fragilisés. Ouvertes, gratuites, répondant à des besoins primaires – comme se mettre au chaud ou accéder à un point d’eau – et offrant un accès à de nombreuses ressources, elles accueillent quotidiennement des publics en situation de précarité. Parmi eux, des personnes sans domicile ou mal logées, des personnes disposant de peu de ressources ou ne touchant aucun revenu, des personnes âgées isolées, des personnes étrangères, des étudiants, etc. 

Pourquoi s’interroger sur l’accueil des publics précaires ?

La fréquentation des bibliothèques par des publics en situation de précarité conduit les professionnels à mettre en place des services adaptés afin de répondre à des besoins réels ou supposés. Il est coutume de trouver en bibliothèques des permanences d’écrivain public, de l’accompagnement aux outils du numérique ou encore des ateliers de conversation en français. La Bpi propose par ailleurs des permanences d’écoute anonyme, d’information sur l’accès aux soins, et de lien social.

Au-delà des services, parfois confiés à des partenaires, comment inclure les publics fragilisés dans la politique d’accueil d’un établissement ? Comment outiller les bibliothécaires parfois démunis face à des situations complexes ? Comment assurer une cohabitation des publics et fluidifier les liens entre l’institution et ses usagers précarisés ?

À partir de 2013, la BML a travaillé en équipe pour améliorer l’accueil des publics précaires. L’enjeu a été de développer une culture commune d’équipe, au moyen de plusieurs formations et par la production d’une bibliographie.

La sélection de ressources présentée ici a été constituée à partir de la bibliographie produite par la BML. Elle répond à deux volontés : proposer des ressources théoriques pour comprendre les mécanismes de la précarité et les liens qu’entretiennent les bibliothèques avec les publics concernés ; et proposer des ressources pratiques qui invitent à réfléchir sur l’accueil des publics fragilisés. 

Elle propose des documents de références et généraux sur la précarité et son lien avec les bibliothèques, et des ressources plus spécifiques, mettant en lumière un aspect de la précarité et les questions qui en émanent pour les professionnels des bibliothèques. 

Merci à Béatrice Pallud Burbaud, de la BML qui a partagé la bibliographie établie en 2013 par ses équipes.

Merci à Clémentine Nouvian, étudiante en master Politique des bibliothèques et de la documentation à l’Enssib, qui a participé à l’enrichissement de cette sélection sur l’accueil des publics.

L’Enssib propose aussi une sélection de références sur le sujet.

Publié le 02/07/2021 - CC BY-SA 4.0

Publics précaires et bibliothèques : aspects théoriques

 

Des pauvres à la bibliothèque : une enquête au Centre Pompidou

Serge Paugam
PUF, 2013

Cet ouvrage repose sur une enquête réalisée auprès des publics en difficulté (pauvres, chômeurs, sans-abris…) qui fréquentent la bibliothèque du Centre Pompidou. Il montre comment cet espace public est pour les pauvres un moyen de constituer et de renforcer leurs liens sociaux conjurant ainsi le processus de disqualification sociale.

À la Bpi, 024.40 PAU

Les Publics sans-abri en bibliothèque publique

Vincent Chevallier
Diplôme national de conservateur des bibliothèques, Enssib, 2010

Quels sont les facteurs qui encouragent les publics publics sans-abri à fréquenter les bibliothèques ?  Quelles formes prend cette fréquentation ? Quels problèmes spécifiques pose cette fréquentation ? Quel accueil est-il fait à ce public ? Qu’implique cette fréquentation pour le métier et l’identité professionnelle ?

Le mémoire d’étude de Vincent Chevallier donne des éléments pour répondre à ces questions. 

« Le cœur et la raison. Les exclus de la bibliothèque », Bibliothèque(s)

Delphine Quéreux-Sebaï
41 - 42, ABF, 2008

Dans cet article, la directrice de la BMVR de Reims s’interroge sur la présence des personnes sans domicile dans les espaces de la bibliothèque. Certains comportements (par exemple, le fait de dormir) ne semblent à priori pas compatibles avec les règles de vie de l’institution. 

Lutter contre l’e-exclusion des publics fragilisés : les bibliothèques de lecture publique et leur rôle dans l’inclusion numérique des individus

Louise Piot
Diplôme national de conservateur des bibliothèques, Enssib, 2018

Dans son mémoire, Louise Piot observe les enjeux de l’inclusion numérique en bibliothèque, en particulier auprès des publics précaires. Elle met en lumière le lien entre exclusion sociale et exclusion numérique et montre en quoi les bibliothèques, par le biais de l’accès et de l’accompagnement au numérique, peuvent contribuer à réduire les inégalités.

Le Rôle social des bibliothèques dans la ville

Pascale Villate et Jean-Pierre Pierre Vosgin
Presses universitaires de Bordeaux, 2011

Ce livre fait suite à un colloque annuel organisé par l’IUT Michel de Montaigne à Bordeaux en 2010. Jean-Pierre Vosgin y livre les résultats d’une enquête menée avec ses étudiants auprès de professionnels des bibliothèques sur leur rôle social. Les enquêteurs synthétisent les retours des bibliothécaires interrogés par thème : accueil, diversification des publics, services, partenariats, espaces, etc. 

L’ouvrage présente en deuxième partie des exemples de bibliothèques développant une action volontariste dans le domaine social. 

À la Bpi, 024.40 ROL

 

 

 

Accueillir les publics précaires : aspects pratiques

 

Accueillir les publics : comprendre et agir

Marielle de Miribel
Cercle de la Librairie, 2009

Cet ouvrage pose les bases de l’accueil en bibliothèque. S’il ne traite pas de l’accueil spécifique des publics précaires, il guide vers l’observation et la compréhension des publics, il donne des pistes pour comprendre et désamorcer les situations problématiques, ou encore, il aide à réfléchir à sa posture d’accueillant.

À la Bpi, 022.6 MIR

Bibliothèques et inclusions, Bibliothèque(s)


80, ABF, 2015

Cette édition de la revue Bibliothèque(s) examine différents dispositifs d’inclusion des publics : bibliothèques vivantes, accueils des publics sans-abri ou porteurs de handicap, espaces Facile à lire, etc. Les pratiques favorisant l’inclusion sont portées par le dialogue entre la bibliothèque et les usagers, et la médiation. Au-delà de la mise à disposition de ressources, les bibliothèques se mobilisent par la formation des équipes et par l’affirmation d’une politique d’accueil.

 

De squat en squat, une bibliothèque de rue

Véronique Soulé
Éditions Quart-monde , 2019

De novembre 2012 à décembre 2017, une dizaine de bibliothèques de rue (BDR) ont vu le jour en France. Ce livre s’intéresse en particulier à la bibliothèque du squat de la rue Cazemajou, à Marseille, où vivent une cinquantaine de familles. Il souligne l’importance de la confiance et du respect réciproque entre les volontaires et les familles qu’ils rencontrent tous les samedis. La régularité des sessions de la BDR permet l’accompagnement sur le long terme des familles et leur confère un précieux sentiment de stabilité.

« Le cas des jeunes LGBTQ sans-abri aux États-Unis », Des bibliothèques Gay Friendly ?

Julie Ann Winkelstein
Presses de l’Enssib, 2017

Cet article traite du cas précis de l’accueil des jeunes sans-abri LGBTQ dans les bibliothèques publiques américaines. Il permet de mettre l’accent sur un public dont la précarité n’est pas toujours identifiable, et dont l’accueil et la médiation requièrent des connaissances et une attention particulières.

L’article émet quelques propositions pour favoriser l’accueil de ce public très spécifique. 

4 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments