0   Commentaires

Zona franca

Sortie en salle le mercredi 15 février 2017
En Patagonie, au coeur de la province chilienne du détroit de Magellan, un chercheur d'or, un chauffeur routier et une jeune vigile croisent la route de touristes venus arpenter la « route de la fin du monde ».
Entre fragments de l'Histoire, paysages grandioses et centres commerciaux, ils révèlent ce qui n'apparaît pas sur les prospectus des tour-operators : une violence profondément enracinée dans cette terre, et qui surgit en pleine lumière lorsqu'une grève paralyse la région.
Zona franca © Ciao Films, Les Films du Poisson, 2016

L’avis de la bibliothécaire

Ce film envoûte tout d'abord par la beauté de ses images, par sa vision de la Patagonie et de ses immenses étendues du bout du monde, à travers les visages souvent en gros plan et l’humanité des personnages.
Georgi Lazarevski est un photographe : on reconnaît dans ce film comme dans les précédents (Voyage en sol majeur, Le Jardin de Jad) la qualité des cadrages et de la lumière. Ensuite, ce film nous raconte comment une région, un peuple, sont bousculés par la mondialisation et assistent impuissants à la mutation forcée de leur environnement. Un ancien abattoir est transformé en hôtel de luxe, un énorme centre commercial devient Zone franche afin d'accueillir des cars entiers de touristes avides d'exotisme et de consommation à bas prix. Georgi Lazarevski s'attache aux autochtones, filme la résignation ou le combat quotidien pour préserver leurs racines et le peu de biens qui leur reste. Deux personnages, en particulier, sont longuement suivis par le réalisateur. Gaspar, un chercheur d'or qui vit dans un rancho avec une petite radio pour seule compagnie et qui se sent étranger dans cette Patagonie envahie. Et Edgardo, routier, qui nous raconte la vie de ses ancêtres, et qui deviendra le leader d'une grève générale due à la hausse du prix du gaz. Cette grève prend des tournures rocambolesques, par la séquestration des touristes dans la petite bourgade du bout du monde ; elle a aussi des conséquences dramatiques, car le combat sera vain.
La force du film tient dans ce clivage, générateur de tension, entre la pauvreté des hommes et des femmes attachés à leur terre et la richesse débordante d'un tourisme sans limite. Mais les paroles des premiers restent dans le cœur de ceux qui les écoutent car, comme le dit l'un d'entre eux : « Il y a trois choses à faire dans une vie : planter un arbre, élever un enfant, avoir un engagement social ». Une belle leçon de vie !

Rappel

Zona Franca, de Georgi Lazarevski, production Ciao Films, Les Films du Poisson, 2016, 1 h 40 minutes
Distribué en salle par Zeugma Films
 
Séances spéciales en région parisienne :

Mercredi 15 février
Projection à 20h à l'Espace Saint-Michel suivie d'un débat avec Georgi Lazarevski.
Jeudi 16 février
Projection à 20h à l'Espace Saint-Michel suivie d'un débat avec des représentants de la revue Transfuge.
Vendredi 17 février
Projection à 20h à l'Espace Saint-Michel suivie d'un débat avec Moïra Chappedelaine-Vautier, coproductrice du film et Christian Sonderegger, chef-opérateur son.
Lundi 20 février
Projection à 20h à l'Espace Saint-Michel suivie d'un débat avec Elisabeth Jousselme, chef de la rubrique "Culture" de Que tal Paris ?


 
Captcha: