Thématiques : Allophones

Ateliers de conversation

Public cible : Public apprenant le français (niveau intermédiaire) - Public migrant

Objectif de l'action :

Permettre aux usagers de la bibliothèque  :

  • de s’améliorer à l’oral dans la langue qu’ils veulent pratiquer
  • de rencontrer des personnes qui ont les mêmes besoins qu’eux
  • de compléter leur apprentissage effectué dans l’espace Autoformation

Description de l'action :

Au cours de l’été 2010, des Ateliers de conversation en français langue étrangère (FLE) et en espagnol ont débuté. Puis au fur et à mesure de la demande et de la présence de locuteurs disponibles, des ateliers en anglais, chinois, allemand, russe et portugais du Brésil ou du Portugal ont suivi.
En 2018, quatre langues sont proposées : le français langue étrangère, l’anglais, l’espagnol et le  portugais. Ces trois derniers ateliers  sont animés par des vacataires étudiants recrutés par la Bpi comme vacataires d’accueil. Les ateliers de français sont animés par des bibliothécaires.

Ces ateliers de conversation, proposés gratuitement, durent 1h15 et accueillent au maximum 15 personnes. Chaque atelier est animé par un locuteur natif de la langue proposée.
Les personnes s’inscrivent sur place uniquement 15 minutes ou 45 minutes (selon les langues) avant le début de l’ atelier. Il ne s’agit pas d’un cours de langue mais d’un moment d’échanges pendant lequel les participants sont invités à discuter autour de sujets variés (le mal du pays, le rôle des médias, la place des femmes, la fête de Noël…) dans une atmosphère détendue et conviviale. C’est une sorte de « café des langues », ouvert à tous, dans la mesure où les participants arrivent plus ou moins à communiquer dans la langue en question.Certains animateurs proposent aussi des jeux. Il n’y a pas de progression ni de suivi d’un atelier à l’autre.
Les ateliers ont lieu chaque semaine,  y compris pendant les vacances scolaires (sauf les jours fériés et le mardi, jour de fermeture de la Bpi).

Périodicité de l'action :

En 2018, la Bpi anime hebdomadairement : 3 ateliers de FLE, les vendredis à 14h00, 16h00 et 18h00 – 2 ateliers d’anglais, les lundis à 17h45 et 19h00 – 1 atelier d’espagnol, les mercredis à 17h45 – 1 atelier de portugais, les mercredis à 19h00.

Moyens humains et techniques :

Les moyens humains

Il faut trouver des animateurs locuteurs natifs des langues proposées. Le simple fait de parler la langue n’est pas suffisant car les participants sont très friands d’informations socio-culturelles. L’animateur n’a, en revanche, pas besoin d’être professeur de langues : il doit être motivé, enthousiaste, à l’aise en public et dans l’animation de groupes.
Il est conseillé d’avoir au moins 2 animateurs par langue pour assurer cette régularité (remplacements éventuels) et pour varier les styles de langage et d’animation. Actuellement, 3 vacataires sont disponibles pour l’anglais, 2 vacataires pour l’espagnol, 1 locuteur pour le portugais du Brésil et une quinzaine de bibliothécaires pour les ateliers de FLE. Tous les animateurs sont formés avant de commencer les ateliers : observation d’ateliers existants et formation de 2h environ (principes généraux, idées d’activité, astuces d’animation, consignes à suivre, etc.). Des échanges ont lieu entre animateurs pour discuter des thèmes à aborder et des difficultés rencontrées.

Les supports techniques

Les ateliers de conversation se déroulent dans une salle fermée au sein même de la Bpi.
Un ordinateur avec une connexion Internet et des enceintes pour écouter des chansons, des reportages sonores ainsi qu’un vidéoprojecteur… sont disponibles, si nécessaire. Mais la plupart des ateliers se font sans support technique, avec éventuellement quelques photocopies (images, photos, BD,…) pour stimuler la parole.

Les outils de communication

Des panneaux d’information, des flyers, des annonces sonores dans la bibliothèque, des articles sur le site de la Bpi, des annonces sur la page Facebook de la Bpi sont mis en place pour faire connaître les ateliers. Le bouche à oreille fonctionne aussi très bien.

Résultat et perspective :

Les ateliers de conversation attirent un public varié, avec une forte présence d’actifs ayant un projet professionnel, des retraités et des étudiants étrangers bénéficiant du programme Erasmus… Ces ateliers sont très appréciés, notamment parce qu’ils permettent des rencontres improbables, la création de liens intergénérationnels, une mixité géographique et sociale inédite avec, par exemple, l’épouse d’un diplomate qui échange en toute simplicité avec un primo arrivant afghan sur les difficultés d’adaptation ou sur ses interrogations par rapport à des us et coutumes français… et tout cela autour d’un objectif commun : la meilleure maîtrise d’une langue. Véritables lieux d’échanges, riches de rencontres et de partage, les ateliers de conversation sont une illustration positive de la Bpi comme lieu de lien social.

En 2017, 1566 personnes ont participé aux ateliers de conversation FLE et 2209 ont participé aux ateliers des autres langues.

Documents en ligne

Publié le 12/07/2018

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet