0   Commentaires

La bibliothèque Oodi (Helsinki) élue meilleure bibliothèque publique de l’année 2019 par l’IFLA!

Le mardi 27 août 2019, la Bibliothèque Oodi, bibliothèque centrale d’Helsinki, a remporté le prix de la Bibliothèque publique de l’année 2019 au Congrès mondial de la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (IFLA), qui se déroulait cette année à Athènes. Une belle récompense pour cette bibliothèque que nous avons eu la chance de visiter lors de notre voyage d’étude en mai 2019 et qui se veut à la fois une ode (comme son nom l’indique!) à l’architecture, à la participation des usagers, au partage, à l’innovation, à l’apprentissage et bien sûr à la lecture!

Une ode à l’architecture 

Oodi, c’est avant tout un sublime projet architectural de 17 250 mètres carrés sur trois étages, conçu par la société finlandaise ALA Architects (lauréate du Prix international d’architecture en 2013) et dont le coût s’élève à 98 millions d’euros. Une magnifique bibliothèque située à quelques mètres de la gare centrale d’Helsinki et dont l’architecture ne laisse rien au hasard: chacun des trois étages a sa propre identité et est destiné à un usage particulier. 
Le premier étage est un immense hall d’accueil… mais pas seulement! On y trouve un bureau d’information, une sélection de nouveautés et de best-sellers (très utilisée par les voyageurs qui n’hésitent pas à réaliser leurs emprunts parmi cette sélection avant de rejoindre la gare centrale pour monter dans un train!), quelques tables et assises, des écrans d’information, une salle de cinéma, une grande cafétéria proposant des produits de qualité (la cuisine où sont préparés les nombreuses salades et autres plats du jour est également située à cet étage et visible à travers une grande verrière)... Et sous ce premier étage, nous découvrons des sanitaires pour le moins originaux: unisexes, avec des mobiliers qui mêlent joyeusement couleur bleue et couleur rose, tel un joli pied de nez à tous les stéréotypes de genre!   
Photographie intérieure du hall d'accueil
Hall d'accueil
Photographie de l'espace best-sellers
Espace best-sellers
 
Photographie intérieure de la cafétéria
Cafétéria


Le deuxième étage est quant à lui consacré à la création, au travail et aux loisirs en groupe: les collections sont donc totalement absentes à cet étage, au profit de multiples services innovants, favorisant la créativité et  la participation collective des usagers. Au programme: une salle dédiée aux jeux vidéo (avec de nombreux PC gamers), des studios de pratique musicale extrêmement bien insonorisés et proposant instruments et tables de mixage (voir l’article sur l’offre musicale dans les bibliothèques finlandaises), des imprimantes 3D, des machines à coudre, des machines à badge, des tablettes… et même une cuisine entièrement équipée, réservable pour l’organisation de cours de cuisine ou tout simplement pour fêter un anniversaire ! 
 
Photographie de la salle de jeux vidéo
Salle jeux vidéo
 
Photographie d'une imprimante 3D
Impression 3D
Photographie d'une machine à badges
Machine à badges


A cet étage, on trouve également de nombreuses et spacieuses salles de travail en groupe (l’une d’elles est même munie de parois vitrées intelligentes!), parfaitement insonorisées et représentatives des nombreuses prouesses architecturales du bâtiment. Les architectes maîtrisent en effet à merveille les jeux de transparence et ont su se saisir des contrastes entre bruit et silence, ombre et lumière, parvenant parfaitement à délimiter les espaces. Une signalétique omniprésente et extrêmement claire renforce la limpidité des espaces et des usages qui leur sont attribués. 
Photographie des salles de travail en groupe
Salle de travail en groupe

Enfin, le troisième et dernier étage est consacré à la lecture et à la détente: outre une riche collection de plus de 100 000 documents, le public y trouve de nombreuses assises confortables (canapés, fauteuils, grands tapis…), un espace jeunesse et un parc à poussettes à proximité, des jeux de société... mais aussi de nombreuses plantes vertes, qui apportent élégance et sérénité à l’ensemble de l’étage! Le contraste est saisissant entre le deuxième étage, essentiellement constitué de plafonds noirs et de bois et quasiment dépourvu de fenêtres, et ce dernier étage, entièrement vitré, paré d’étagères blanches et de mobiliers confortables et colorés. Il n’y a plus de doute: nous venons d’entrer au paradis de la lecture! L’espace est d’ailleurs fort justement appelé “Book Heaven”.
Collections
Photographie de l'espace avec des plantes

 
Profondément ancrée dans son environnement urbain, la bibliothèque Oodi regorge enfin de surprises visuelles, comme en témoigne la terrasse publique située à cet étage, depuis laquelle on peut se délecter d’une vue imprenable sur la Chambre parlementaire de Finlande (Eduskuntatalo), la Maison de la Musique d’Helsinki (Musiikkitalo) et le Musée national de Finlande (Kansallismuseo). 
 
Photographie de la terrasse
Terrasse Oodi
 
Vue de la terrasse
Vue de la terrasse


Une ode à la participation des usagers et à l’innovation 

A l’origine de la bibliothèque Oodi et probablement de son immense succès: le “Tree of Dreams” (Arbre à rêves), qui a permis de mettre les citoyens au coeur de la conception des espaces et des services en répondant à cette simple question: “à quoi ressemble la bibliothèque de vos rêves?”. La bibliothèque a reçu (en ligne et sur place) plus de 2000 idées, qui ont servi de base au concours d’architecture. Le cabinet ALA Architects a donc conçu ce bâtiment en fonction des demandes les plus récurrentes et les plus originales des usagers, en partant du principe qu’il fallait “simplement” mettre des murs autour de toutes ces idées. 
Tous les services proposés par la bibliothèque Oodi émanent donc des souhaits des usagers, des machines à coudre aux studios de musique en passant par les collections et… l’art, qui figurait parmi les suggestions majeures des usagers. Si la bibliothèque ne propose pas de salle d’exposition, elle dispose néanmoins de vidéoprojecteurs suspendus au plafond du premier étage, permettant la projection régulière d’oeuvres d’art sur les grands murs blancs du hall d’accueil. L’art est par ailleurs présent sous la forme d’un grand escalier hélicoïdal,  conçu par l’artiste Otto Karvonen. Intitulée “Dedication”, cette oeuvre d’art met en lumière les concepts auxquels le public associe la bibliothèque : ce sont en tout 381 mots qui ont été choisis et reproduits sur la façade de l’escalier et qui seront bientôt traduits dans plusieurs langues. 
vue latérale de l'escalier
Dedication-Otto Karvonen
vue d'en dessous de l'escalier
Escalier ou oeuvre d'art?

Ouverte en décembre 2018, la bibliothèque Oodi a dépassé ses objectifs de fréquentation et reçoit chaque jour un nombre impressionnant de visiteurs. Les usagers ont non seulement largement participé à la conception de la bibliothèque mais ont su également s’approprier les lieux, dans lesquels les bibliothécaires sont réellement perçus comme des facilitateurs: peu nombreux (un roulement de huit à neuf bibliothécaires sur chaque demi-journée suffit à ouvrir l’établissement), ils sont extrêmement mobiles, les bureaux d’information étant par ailleurs très rares dans les espaces. Les publics sont donc très autonomes dans leurs usages et semblent tout à fait s’en satisfaire. 
Photographie des gradins du 2ème étage
Les gradins du deuxième étage
 

Une ode à la lecture et à la détente

Facilement accessible et ouverte sept jours sur sept, la bibliothèque Oodi propose de larges horaires d’ouverture, de 8h à 22h du lundi au vendredi et de 10h à 20h le samedi et le dimanche. De longues heures qui peuvent être consacrées au partage de ressources et à de multiples activités créatives… mais aussi à la lecture! Car la Finlande demeure l’un des pays les plus largement alphabétisés et peut donc compter sur une forte communauté de lecteurs: on y compte en effet 5,5 millions d’habitants qui empruntent 68 millions de livres par an. Des chiffres vertigineux qui n’ont évidemment pas été démentis depuis l’ouverture de la bibliothèque Oodi, tête de proue d’un large réseau de bibliothèques (37 bibliothèques publiques à Helsinki, 63 pour l’intégralité du réseau Helmet) dont les fonds flottants fonctionnent à merveille (voir l'article sur les fonds flottants du réseau Helmet).
Vue sur le 3ème étage de la bibliothèque
Vue sur le troisième étage de la bibliothèque

Oodi s’apparente à un paradis de la lecture dans lequel on se sent vite comme chez soi. Il est possible de manger et boire à tous les étages: une deuxième cafétéria est même présente au troisième étage, à proximité de l’espace jeunesse et de tables de travail toujours remplies. Des espaces de détente sont disséminés dans toute la bibliothèque : petits et grands coins de lecture, immenses gradins, tapis sur lesquels il est obligatoire de marcher en chaussettes, ou encore alignement de fauteuils face à la baie vitrée du troisième étage... sans oublier la grande pente qui longe cette baie vitrée et qui se trouve rapidement détournée en toboggan géant par tous les enfants qui fréquentent la bibliothèque! 

Tout est fait pour donner envie au public de s’installer confortablement et durablement dans la bibliothèque avec ses livres préférés. Et le pari est réussi: enfants, adolescents et adultes se côtoient et se mêlent sans distinction dans cet immense paradis de bois et de verre.
Photographie de l'espace intérieur
Tapis au 3e étage
espace de travail entre la afétaria et l'espace jeuness
Travailler entre la cafétéria et l'espace jeunesse 
Captcha: