L’expérience sensible des bibliothèques, 2020
Six textes sur les publics des grands établissements

Étude réalisée en partenariat avec le Service du livre et de la lecture du Ministère de la culture et de la communication, sous la direction de Christophe Evans.
Préface de Martine Poulain
Auteurs : Muriel Amar, Irène Bastard, Agnès Camus-Vigué, Line Cognat-Bertrand, Dana Diminescu, Christophe Evans (Dir.), Françoise Gaudet, Daniel Goldin, Quentin Lobbé, Caroline Raynaud

couverture de l'expérience sensible des bibliothèques

L’expérience sensible des bibliothèques

« L’expérience sensible des bibliothèques » qui est au cœur de ce recueil de textes est aussi bien celle dont les usagers de ces établissements sont susceptibles de témoigner que celle manifestée par les établissements eux-mêmes – et à travers eux leurs personnels – à l’égard de ceux-là. Le « souci des publics » est ici éclairé de six façons différentes par des contributeurs situés à la croisée de plusieurs mondes : deux sociologues en poste dans des grands établissements, une chercheuse et un chercheur aux confins des sciences sociales et de l’analyse « big data », trois conservatrices des bibliothèques aux profils et aux fonctions variés, un ancien éditeur devenu pour un temps directeur d’une grande bibliothèque, deux intervenantes « écrivain-conseil » et membres d’une association proposant un service d’écrivain public aux bibliothèques.

Aussi différentes soient elles, ces approches scientifiques et professionnelles sont articulées sur un même socle de valeurs et surtout sur un même type de terrain qui constitue un dispositif spécifique : celui des grands établissements (la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque Vasconcelos de Mexico). Rien n’empêche évidemment les lectrices et les lecteurs d’associer une partie des questions qui sont ici décrites et analysées en détail à d’autres catégories de bibliothèques, notamment aux établissements de taille plus restreinte. La notion d’attachement à l’institution, la reconnaissance de la dimension hospitalière et protectrice de cette dernière, le « façonnage » des services par les usagers ou la manière à la fois singulière et collective dont ils sont appropriés, sont en effet des phénomènes que l’on peut observer ailleurs que dans les grands établissements, en dehors des bibliothèques et même du champ culturel.

Faire l’expérience de l’expérience des publics, c’est, pour reprendre les mots d’Alain-Marie Bassy,passer de l’espace institué par les professionnels à l’espace restitué par les usagers.

Liens

Publié le 09/11/2020 - CC BY-SA 4.0

portrait de Christophe Evans
copyright Bpi

Interview de Christophe Evans par les Presses de l'enssib

Retrouvez l’interview de Christophe Evans, directeur de l’ouvrage et responsable du service Etudes et recherche de la Bpi.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet