Les initiatives des bibliothécaires musicaux pendant le confinement

L’épidémie du Covid-19 a provoqué la fermeture des bibliothèques en France. Comme beaucoup de leurs collègues, les bibliothécaires musicaux ont pris un certain nombre d’initiatives pour maintenir leur activité et un lien avec les usagers.

Page d'accueil de la plateforme d'écoute de musique Gironde Music box
© Xavier Bonnin / Gironde Music Box

L’arrêté du 14 mars 2020, portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, a mis en place la fermeture des établissements recevant du public, dont les bibliothèques. Le décret n°2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19 stipule le confinement d’une grande partie de la population.
Comment ont réagi les bibliothécaires musicaux ? Quelles initiatives ont-ils mis en place pour continuer leur activité et conserver le lien avec les usagers ?

La Bpi, avec l’aide du réseau Acim et via la liste discothécaires a recensé les initiatives des bibliothécaires musicaux durant cette période de confinement.
Il convient de préciser à ce stade qu’une partie des initiatives recueillies auprès des bibliothécaires musicaux du territoire correspondent plus à une mise en avant d’initiatives pré-existantes qu’à des initiatives mises en place au moment du confinement des populations.

La valorisation des œuvres

Les bibliothécaires musicaux ont proposé à leurs usagers des playlists thématiques et des sélections de ressources numériques, ce qui permet tout en conservant un lien avec eux, de valoriser les collections physiques (nouveautés CD acquises par les bibliothécaires) et numériques des bibliothèques.
Les playlists thématiques sont l’occasion de mettre en avant des coups de cœur et les nouveautés de la bibliothèque. En cette période difficile, elles vont également proposer des « feelgood playlists » comme par exemple la médiathèque départementale de Haute-Saône avec la webradio Feel good – quatre heures de musique pour garder la pêche, ou tenter de les faire voyager comme le réseau des bibliothèques de Saône-et-Loire qui propose une playlist cosmique parmi d’autres initiatives. Soutenir moralement les usagers et leur proposer de l’évasion est une manière pour les bibliothécaires musicaux de participer à l’effort collectif de lutte contre l’épidémie en maintenant du lien social.

Les bibliothécaires musicaux sont également nombreux à créer des listes de liens vers des ressources musicales comme par exemple la médiathèque de Tournefeuille qui propose avec La boite à musique #covid19# une liste de liens assez complète (radios, concerts, partitions, festival confiné…).

La médiathèque d’Orléans axe son action sur des sélections et des playlists dédiées aux artistes locaux du territoire (métropole, département) via une chaîne Youtube créée pour cela. Elle propose également des ressources numériques liées à l’apprentissage de la musique, notamment avec la ressource Tout apprendre.

Certains bibliothécaires musicaux ont cherché à mettre en avant des créations d’artistes locaux en lien avec la période que nous traversons. Au delà de la qualité des œuvres, il s’agit surtout ici de mettre en avant le fait d’être actif et de communiquer avec d’autres par le biais de la musique pendant la période de confinement. La médiathèque d’Eybens propose ainsi des liens vers deux artistes locaux interprétant des chansons sur le confinement, « Corona 170 » interprétée par Marie Mazille sur le balcon de son immeuble et « Confiné » interprétée par l’artiste Yo dans son salon.

Les musiques libres

Plusieurs bibliothèques proposent des liens vers des musiques libres comme par exemple le réseau Palois, la médiathèque d’Argentan et la médiathèque de Pacé avec le dispositif Ziklibrenbib. Ce dispositif propose d’élire le meilleur titre parmi une sélection de musiques libres définie par un groupe de bibliothécaires musicaux. A partir d’une sélection de 14 titres, les usagers peuvent voter jusqu’au 31 mai, par internet ou en se rendant dans l’une des 79 médiathèques inscrites dans le dispositif, lorsqu’elles seront ouvertes, afin d’élire leur titre préféré. Ziklibrenbib va jusqu’à proposer l’organisation de concerts en médiathèque pour certains des artistes sélectionnés. Même si ce dispositif n’a pas été créé du fait du confinement et de la crise actuelle, le hasard du calendrier, avec le lancement fin mars de l’élection 2020, inscrit ce dispositif annuel dans un contexte tout à fait particulier, ce qui pourrait éventuellement favoriser sa mise en avant.

Affiche de l'élection Zikenlibrebib 2020 représentant une femme écoutant de la musique au casque, le visage surmonté d'instruments de musique
© Illustration de Clarisse  Alvin (licence Creative Commons  CC-BY-SA)

Les différents publics touchés

Les principaux publics touchés par ces initiatives sont bien évidemment les usagers des bibliothèques. C’est à eux que sont destinés les playlists et les sélections des bibliothécaires musicaux. Certaines initiatives consistent à faire participer les usagers à la sélection des contenus des playlists comme cela peut être le cas avec les p’tit déj musicaux de la médiathèque de Fougères ou également de la médiathèque Marguerite Yourcenar de Faches-Thumesnil.

Un autre public cible est les artistes locaux du territoire, qui peuvent par ailleurs faire partie des usagers de la bibliothèque. La médiathèque d’Orléans, qui est très investie dans la mise en avant des artistes musicaux de son territoire, a mis en place toute une veille sur les actualités des artistes de la métropole et du département leur permettant d’acquérir une certaine visibilité auprès des usagers de la bibliothèque en intégrant notamment, une base données locales sur Discogs. A noter que les éléments alimentant la base de données sont récupérées via Bandcamp et Soundcloud, ces mêmes éléments leur permettant également de constituer des playlists avec Soundsggod.

Page d'accueil présentant les différentes playlists proposés par les médiathèques d'Orléans
©Sandra Boutiflat, médiathèque d’Orléans

Les bibliothèques de Bordeaux ont créé un portail des musiques locales, intitulé Gironde Music Box permettant de recenser les artistes locaux, d’informer sur leurs actualités qu’elles soient discographiques, liées aux concerts ou autres, et d’informer de manière plus générale sur l’actualité en lien avec la musique sur le département de la Gironde (conférences, expositions, concerts, festivals …). Le dispositif Gironde Music Box permet également la mise en place d’un travail en réseau entre les bibliothécaires musicaux du département qui peuvent proposer leur playlist ou leur sélection musicale du moment comme les playlists spéciales confinement mises en place par des bibliothèques du réseau. A noter que cet espace collaboratif est ouvert également à des bibliothécaires non musicaux et à d’autres acteurs musicaux du territoire (associations, radios, salles de spectacles …). En cette période difficile, la partie blog de la plate-forme propose des actualités et des liens vers des ressources musicales (concerts sur le web …). Cette initiative a par ailleurs fait des émules, comme le projet Music Box en Occitanie ou d’autres projets en-cours de réflexion dans les Pyrénées atlantiques et dans les Yvelines.

En conclusion, de multiples initiatives existent de la part des bibliothécaires musicaux afin de prolonger leur activité et de conserver un lien avec les usagers. Cette liste n’est par ailleurs pas exhaustive et d’autres initiatives n’ont pas pu être évoquées ici-même, mais vous pourrez en retrouver davantage dans le padlet réalisé par l’Acim à la suite du questionnement des collègues dans toute la France.

Publié le 10/04/2020 - CC BY-SA 4.0

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet