Tendance vue à l’IFLA 2017 : le développement de la culture de l’information
Le congrès de l'IFLA 2017 a permis de repérer des projets sur l'enjeu de la culture de l'information

La Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (IFLA) a présenté plusieurs initiatives qui aident à évaluer la fiabilité des contenus en ligne.

De retour du Congrès de l’IFLA à Wroclaw en Pologne, on peut constater un développement important des dispositifs de formation à la culture de l’information. D’ailleurs l’IFLA a publié le 18 août 2017, soit quelques jours avant le congrès, une déclaration qui appelle les bibliothécaires à se saisir de cet enjeu. L’IFLA reconnait que la définition de la littératie informationnelle n’est pas très claire, mais qu’elle représente un enjeu fort du point de vue de la maîtrise des compétences qui ne sont pas uniquement techniques (protection de la vie privée, capacité à participer à des projets collaboratifs comme Wikipédia, etc.).

Quelques mois avant le Congrès, l’IFLA s’était illustrée par la publication d’une infographie particulièrement réussie (et traduite dans les sept langues officielles de l’organisation) pour lutter contre les “fake news”:
 

fausses nouvelles rumeurs ifla



De fait de nombreux posters ont illustré la tendance des bibliothèques à mettre en oeuvre de véritables programmes de formation à destination de publics jeunes. En voici une sélection :

Commençons avec ce projet de l’Université de Rhode Island University, USA : Media Smart Libraries: Advancing the Digital and Media Literacy Skills of Practicing Librarians through a Digital Badge Project. L’originalité de ce programme de formation continue des bibliothécaires est dans l’usage de Badges qui certifient et matérialisent des compétences acquises. Une entreprise, Credly propose des services payants permettant de gérer ces badges, de leur conception graphiques jusqu’aux interfaces de programmation applicative (API) qui permettent le partage et l’exposition de ces compétences auprès d’employeurs potentiels. Une série de vidéo (en anglais) explique l’usage de ces badges :
 


 

Second projet, cette fois orienté vers les jeunes : c’est un projet portugais appelé Oeiras Internet Challenge qui vise à former les jeunes. Le site internet n’est pas très clair, mais le poster est plus explicite. On y apprend que depuis 2006, cette municipalité organise un tournoi, sous forme de quizz, avec récompenses à la clé. En 2016 se tenait la 9e édition. C’est un projet conjoint entre les bibliothèques municipales et scolaires. Les objectifs sont de développer les “information skils” (compétences informationnelles). Le tournoi regroupe 80 équipes. 3 ateliers ponctuent ce parcours d’apprentissage notamment avec des sessions sur l’apprentissage de YouTube. L’ensemble est organisé sous forme de concours (tout le monde gagne à la fin!)


 

oieors challenge


Autre projet très intéressant que cette bande dessinée dédiée à la culture de l’information. C’est un projet polonais qui a été traduit en anglais. Il sera possible de le traduire en français et de le réutiliser puisque sa licence creative commons autorise cet usage. En voici un extrait :

Bibliostory – educational comic stories: A case-based media and information literacy for children and youth from Ewa A. Rozkosz


Autre forme qui montre combien les bibliothécaires sont créatifs au sujet de la culture de l’information… Cette fois-ci en jeu de carte ! Le déroulé d’une session est indiqué ici en anglais et ce poster vous donnera un aperçu du jeu :
 

jeux cartes


Enfin ce poster de la bibliothèque Publique de Brooklyn adapte astucieusement les 5 lois de Ranganathan aux projets avec les adolescents et jeunes adultes… mais qui peut largement valoir au-delà de cette tranche d’âge.

 

5 lois




 

Publié le 24/10/2019 - CC BY-SA 4.0

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet