0   Commentaires

Les bibliothèques du Royaume-Uni face à l'épidémie de Covid-19

Mark Freeman est responsable des bibliothèques et des services d'information au Borough Council de Stockton-on-Tees. 

Idea stores à Londres
Idea Store Whitechapel (Londres)© Judith Saint-Jones
Durant l’été 2019, il aurait semblé impossible d'imaginer la situation dans laquelle nous nous nous trouvons depuis quelques mois, avec des services de bibliothèque fermés et une pandémie qui touche pratiquement tous les aspects de la vie au niveau mondial.  Il y a un an, nous n'avions jamais entendu parler de la Covid-19, et pourtant, elle a complètement changé nos vies en très peu de temps.
Dans tout le Royaume-Uni, les bâtiments des bibliothèques publiques sont restés fermés comme dans le monde entier à différents stades de la pandémie.  Au Royaume-Uni, la réouverture a commencé début juillet et les services ont fait face aux défis du déconfinement de différentes manières en fonction des besoins locaux.
Les services des bibliothèques publiques britanniques ont été l'un des derniers réseaux accessibles au public à être fermés et le personnel a travaillé chez lui dès la fin du mois de mars.  Depuis lors, le personnel des bibliothèques publiques s’est engagé dans une grande variété de travaux, certains liés au service et d'autres à des tâches plus larges au sein de leurs collectivités locales.

Développer efficacement les offres numériques

La situation a impliqué un changement rapide dans la nature du service que nous offrons.  Alors que chaque bibliothèque du pays disposait d'une bibliothèque en ligne, nous avons dû rapidement développer les services à distance. La demande de livres électroniques et de ressources numériques a au minimum triplé dans de nombreuses régions du pays et nos bibliothèques publiques ont eu du mal à répondre à cette demande.  Il a fallu que beaucoup d'entre elles trouvent davantage de fonds pour mettre en ligne leurs contenus et pour augmenter le nombre de titres accessibles en achetant davantage, ainsi que des licences multiples pour les documents les plus demandés.  Les bases de données et les ressources d'information en ligne sont également devenues extrêmement importantes pour nos usagers et les fournisseurs ont dû assouplir les règles d'accès et faciliter les usages.

Maintenir la proximité avec les usagers

Nous sommes restés en contact avec nos usagers, en particulier ceux que nous savions vulnérables.  Les opérations d'appels téléphoniques sont devenus un moyen important de maintenir le contact entre les usagers confinés et la bibliothèque ainsi que d’autres services. Un nombre limité de bibliothèques a réussi à maintenir quelques petites opérations de livraison de livres dans les communautés de ceux qui en avaient le plus besoin.
Le personnel de nos bibliothèques publiques s'est habitué à proposer des heures du conte, des lectures, des séances de bricolage et toute une série de nouveaux services en ligne par le biais de médias sociaux tels que Facebook, Twitter, Youtube et Instagram. Les personnes qui travaillent dans nos organisations ont révélé leur talent en affrontant des défis techniques. Elles ont été incroyablement innovantes pour les contourner.  Dans de nombreux cas, le contenu créé a été partagé entre les bibliothèques de tout le pays pour aider celles qui ont des ressources plus limitées ou à qui on a demandé de mettre à disposition leur personnel pour d'autres tâches dans leur région. La richesse du matériel disponible pour nos communautés ainsi que nos activités ont été relayées et rendues visibles sur d’autres sites.
Grâce à tout cela, « Libraries Connected » s'est imposé comme une organisation de soutien au secteur, en particulier dans un premier temps pour relayer les inquiétudes relatives au manque de directives gouvernementales face à la fermeture des espaces publics.

 «Libraries Connected » : un outil pour mieux coopérer

Au fur et à mesure de l'évolution de la situation, «Libraries Connected» a contribué à promouvoir et à partager les bonnes pratiques de ses membres. En collaboration avec d'autres bibliothèques et agences de lecture, l'organisation a rassemblé les contenus créés pour montrer l'éventail des travaux en cours et pour partager les bonnes idées par le biais de son réseau de soutien en ligne. Nos réseaux Basecamp nous ont permis de nous parler des défis quotidiens auxquels nous étions confrontés, d’y apporter des solutions, ou même simplement une réponse amicale de la part de quelqu'un qui se trouve exactement dans la même situation.

Maintenant que nous avons dépassé le pic au Royaume-Uni, les bibliothèques ont été autorisées à rouvrir, mais sur une base beaucoup plus limitée.  Nous nous sommes préparés à cela en travaillant ensemble par le biais de «Think Ins» et d'un «Groupe déconfinement» modéré par Libraries Connected et Tortoise Media. En travaillant ensemble et en tenant compte des expériences de nos contacts internationaux, nous avons développé notre propre boîte à outils «Libraries Connected», qui a été approuvée par le gouvernement central.  Cette boîte à outils s'est révélée être une ressource inestimable pour nous tous, alors que nous cherchions à déterminer la meilleure solution pour nos propres communautés et, bien sûr, les perspectives d'avenir.

De nombreuses bibliothèques au Royaume-Uni ont adopté une approche de réouverture des services par la réservation de livres par téléphone ou de «click and collect» - les usagers peuvent choisir ou faire choisir des livres et aller les chercher dans une bibliothèque. Certaines bibliothèques ont immédiatement rétabli du prêt et d'autres ont relancé leurs services de bibliothèque mobile. Tout cela a été réalisé grâce à un travail d'équipe et de partenariat en fonction des besoins des communautés locales.

Perspectives

Nous savons que nous ne serons plus jamais tout à fait les mêmes et, d'une certaine manière, la situation de confinement nous a obligés à développer nos offres numériques beaucoup plus rapidement que jamais auparavant.  Nous avons encore de nombreux défis à relever alors que nous commençons à réfléchir à la manière de maintenir certains des meilleurs services que nous avons développés rapidement au cours des derniers mois, parallèlement à l'offre plus traditionnelle que nous avons toujours fournie.  L'utilisation des services au Royaume-Uni a été lente à se rétablir et nous espérons que cela continuera et que nos usagers reprendront confiance.  Nous savons également que nous devrons faire face à des défis financiers importants et défendre les services que nous fournissons et leur valeur. Nous savions probablement tous avant la pandémie combien les espaces et les ressources physiques étaient importants, mais les six derniers mois ont certainement confirmé que les bibliothèques offrent aux gens des lieux de rencontre, d'apprentissage et de vie.  Notre défi sera maintenant de quantifier le besoin réel et bien identifié de rencontres, de partage d’idées, d’apprentissage et de vivre ensemble - nous connaissons la valeur de l'offre des bibliothèques publiques mais nous devons maintenant communiquer fortement sur ce point et participer à la renaissance de la société.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail des services de bibliothèques publiques du Royaume-Uni au cours des dernières semaines, vous pouvez consulter la page web «Libraries From Home» à l'adresse suivante : Libraries Connected
http://www.librariesconnected.org.uk/page/librariesfromhome

La boîte à outils de Bibliothèques connectées est disponible ici : 
https://www.librariesconnected.org.uk/resource/service-recovery-toolkit-2020-word

Libraries Hacked a également rassemblé une collection de vidéos You Tube qui ont été diffusées pendant la période de «Lockdown» ici : https://www.librariesathome.co.uk/

Le National Shelf Service du CILIP a fourni des critiques de livres sur une base régulière tout au long des semaines  et celles-ci peuvent être consultées ici : 
https://www.youtube.com/channel/UCPUIqlJM0aieXdq-LxKDvWA

La version originale de ce texte a été publiée sur le site de l'IFLA dans le blog  consacré à la section des  bibliothèques publiques. Voici le lien pour accéder au texte original  : https://blogs.ifla.org/public-libraries/?fbclid=IwAR2wvYCwykpXv1dfw3BQLaVKuivLFEYp2t7MhcF9vrmF4fHiLTIWF_rADRE


 
Captcha: