0   Commentaires

Retour sur les ateliers Info Intox

Objectif de l'action :
Cet atelier est mis en place fin 2016 dans le cadre du "parcours d'éducation artistique et culturel" de l'élève, instauré par la loi de refondation de l'école de 2013 et plus particulièrement du volet Éducation aux Médias et à l’Information.

L’objectif est de plonger les élèves dans un environnement familier, qu’ils pensent maîtriser, Internet, afin de les faire réfléchir sur leurs pratiques et de leur faire prendre conscience de la nécessité de vérifier et croiser leurs sources.
L’atelier permet également de réaffirmer la place du bibliothécaire, “expert en recherche et évaluation de l’information”. Huit bibliothécaires de différents services de la Bpi sont investis dans l’animation et la réflexion autour de cet atelier qui évolue ainsi en fonction de nos expériences.

Cet atelier est proposé dans le cadre du Parcours Média de la Bpi qui propose depuis septembre 2018 deux autres modules : Construire son opinion et Le métier de journaliste, animés par des partenaires extérieurs.
 


Description de l'action :
L'atelier dure deux heures. Les élèves sont accueillis en semaine, de 10h à 12h,  en dehors des heures d'ouverture du public.
L'atelier se déroule dans les espaces de la bibliothèque. Les élèves ont chacun à leur disposition un poste informatique donnant accès à Internet et aux ressources en ligne de la Bpi.

La séance débute par un échange, en cercle, autour des pratiques de recherche des élèves : Comment recherchez-vous ? Où est-ce que vous recherchez de l’information ? etc
Les éléments de réponse “je vais sur Google”, “je vais sur Youtube” sont notés sur un tableau et seront repris en fin de séance.

Vient ensuite le choix des sujets de recherche. Les sujets sont proposés par la Bpi. Aucun thème n'est exclu, il faut simplement s'assurer de ne pas choisir de sujet largement traité sur Hoaxbuster ou tout autre site de “Désintox” et choisir des thématiques suffisamment polémiques pour que les élèves se retrouvent confrontés à une grande diversité de sites internet :

Les vaccins provoquent le cancer.
Les immigrés en France sont surtout Africains.
Les filles sont moins douées pour les sciences que les garçons.
Les Américains n’ont pas marché sur la Lune.
Les services secrets américains et les juifs ont organisé la Shoah. 
La Terre n’est pas ronde.
Les hommes sont plus intelligents que les femmes.
L’homme n’est pas responsable du réchauffement climatique.
Ce sont des extraterrestres qui ont aidé les civilisations anciennes à se développer.
Le pouvoir chinois cache les origines des pyramides de Chine.
Le 11 septembre 2001 a été organisé par la CIA.
Il y a des illuminatis cachés chez les stars.
Des monstres marins géants vivent dans les abysses.
La CIA mène un projet ultra secret dans la zone 51.
Les russes prévoient de faire exploser le supervolcan de Yellowstone.
Des bateaux ont récemment disparu dans le triangle des Bermudes.
Les fumées blanches des avions contiennent des produits chimiques.
Le sida est un virus créé en laboratoire.
Les centrales nucléaires françaises sont vulnérables.
La finance contrôle la presse en France.

 
Les élèves se répartissent par groupe de quatre et s’installent sur les postes informatiques.
Les élèves disposent ensuite de 45 minutes de recherche par petit groupe.  Chaque groupe est suivi par un "tuteur bibliothécaire". C’est dans cet accompagnement au cours de la recherche sur un sujet précis que réside vraiment l’intérêt de l’atelier et que pratique et théorie se rejoignent. C’est l’occasion pour les bibliothécaires d’aborder :

-la différence entre un navigateur et un moteur de recherche
-le fonctionnement des moteurs de recherche
-la notion d’algorithme
-la recherche en langage naturel et la recherche par mots clés
-le fonctionnement de Wikipedia
-les ressources en ligne de la bibliothèque ( quelques ressources en ligne,  jugées accessibles à un niveau collège)
-l’url
-l’architecture d’un site
-les questions à se poser :
Qui ?  L'auteur est-il identifié ? Peut-on le contacter ? Est-ce un spécialiste du domaine ? S'exprime-t-il au nom d'une institution ? S’exprime-t-il à titre personnel ?
Quoi ?  S'agit-il d'un site institutionnel ? S’agit-il d'un site associatif ? S’agit-il d'un site commercial ? S’agit-il d’un site personnel ? Sa compétence sur le sujet est-elle reconnue ? Pointe-il vers des sites fiables ? Les sites fiables pointent-ils vers lui ?
Où ? S'agit-il d'un site français ? francophone ? européen ? autre ? L'information concerne-t-elle un pays particulier ? L'information est-elle valable ailleurs ?
Quand ? La période traitée correspond-elle à mes besoins ? La date du document est-elle indiquée ? Le document nécessite-t-il une actualisation ?
Pourquoi ? Ce site veut-il informer ? Ce site veut-il convaincre ? Ce site s’adresse-t-il à des spécialistes ? Ce site est-il grand public ?
Comment ?  L'information est-elle rédigée clairement ? Le document est-il rédigé sans fautes d’orthographe, de grammaire ? Les sources sont-elles bien indiquées ? L'information est-elle gratuite ou payante ? La navigation du site est-elle intuitive ?
etc
 
Les élèves préparent ensuite une petite restitution en s’aidant de la fiche mise à disposition. L’objectif n’est pas de faire un exposé sur le sujet, mais bien de mettre en avant des éléments de méthode, ce qui n’est pas toujours évident pour les élèves.
Chaque groupe dispose en fin d'atelier de 5' pour présenter ses “conclusions” devant l'ensemble de la classe.



La distribution de l'infographie 'Comment repérer des fake news" réalisée par l'IFLA et un tour de table final permettent de répéter et de formaliser quelques points essentiels. On revient ainsi sur les affirmations émises en début d’atelier : peut-on dire simplement “je l’ai vu sur Youtube ?”

Fake news, même pas peur ! : retour sur un atelier Info Intox paru dans de ligne en ligne
 


Périodicité de l'action :
Atelier mensuel
Captcha: