Sur Doctolib grâce à ma bib

Les bibliothèques continuent de lutter contre l’illectronisme, notamment à l’heure de la vaccination contre la Covid-19.

Afin d’aider à l’organisation de la vaccination contre la Covid-19, des plateformes numériques ont été mises en place pour permettre aux personnes éligibles de réserver un créneau dans un centre, puis dans un deuxième temps également dans les pharmacies et les cabinets médicaux.

Qu’il s’agisse de réserver un créneau pour soi ou pour ses proches, chacun a pu expérimenter à quel point la prise en main de ces plateformes n’est pas toujours chose aisée même en étant familier avec le numérique.

La question se pose encore davantage pour les personnes qui maîtrisent peu ou mal l’équipement informatique, ou bien qui n’en disposent pas. Pour ces personnes, aller sur Doctolib, par exemple, et obtenir son rendez-vous peut  relever du parcours du combattant.

C’est ce qui a conduit certaines bibliothèques à mettre en place des médiations pour accompagner les usagers qui en ressentent le besoin dans la prise en main de cette plateforme. Cet accompagnement peut prendre, évidemment, des formes très diverses selon les établissements et les publics visés.

Déjà bien ancrée dans le numérique, la médiathèque du Grand Verdun propose ainsi un tutoriel pour guider pas à pas ses usagers dans les étapes à suivre pour obtenir son rendez-vous.

Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo est également disponible sur la chaîne Youtube de la médiathèque.

À Rennes, la bibliothèque Villejean propose, elle, des rendez-vous avec un membre de l’équipe qui aide la personne à créer un compte en ligne sur Doctolib puis à réserver son créneau de vaccination.
Il s’agit là d’une démarche proche du dispositif gouvernemental des conseillers numériques que la collectivité rennaise compte mettre en place.

Affiche de la Bibliothèque Villejean de Rennes sur les ateliers d'aide à la réservation de créneau de vaccination sur Doctolib
© Bibliothèques de Rennes

Ces initiatives des bibliothèques s’avèrent d’autant plus utiles que, à l’heure où nous écrivons, les personnes âgées demeurent les publics prioritaires de la vaccination. Or, pour beaucoup d’entre elles, l’informatique peut être un véritable obstacle, comme le montre le succès généralement rencontré par les ateliers informatiques déjà organisés par les bibliothèques, auprès des usagers plus âgés.
Ces exemples, parmi d’autres, illustrent à ce titre combien de telles initiatives s’inscrivent dans la démarche de lutte contre l’illectronisme et montrent, s’il était besoin, combien les bibliothèques ont pleinement un rôle à y jouer et s’en emparent déjà.

Publié le 04/05/2021 - CC BY-SA 4.0

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet