0   Commentaires

Des bibliothèques où il fait bon vivre

Quelques impressions de voyage à la recherche d’un “modèle catalan” de bibliothèque publique : des bâtiments qui interrogent et repoussent les limites du dedans et du dehors  pour que les usagers restent au cœur des projets.
Photographie de la bibliothèque Joan Maragall
Bibliothèque Joan Maragall, auteur : Valérie Bouissou

Des lieux ouverts sur la ville et vos envies

Inaugurée en 2012, la bibliothèque Ramon Fernandez Jurado de Castelldefels s’inscrit harmonieusement à flanc de colline. Tout en transparence et en ouverture, les usagers profitent de la vue sur la végétation et de la lumière naturelle à chaque étage du lieu. Construit sur une place du centre-ville, avec une surface utile de 4021m2 et une grande terrasse au 1er étage, le bâtiment de l'architecte Josep Muxart donne au projet Biblioteca & co un terrain de rencontres sociales et culturelles idéal. La radio municipale partage le rez-de-chaussée du bâtiment et les activités se tiennent régulièrement en plein air : ainsi des écoles de danse qui donnent des spectacles sur la terrasse ou du club d’astronomie qui investit la place pour une nuit d’observation des étoiles dans le cadre de la semaine de la science...
 
Photo du hall
Dans le hall, studio de la radio municipale auteur : Valérie Bouissou
Photo de la banque d'accueil
Banque d'accueil, auteur : Valérie Bouissou

 
Pas de quartier sans bibliothèque, pas de bibliothèque sans living lab ! La bibliothèque Miquel Batllori doit sa création à la volonté tenace des riverains du nouveau quartier de Volpelleres à Sant Cugat del Vallès. Inaugurée en 2015 en rez-de-chaussée d’un immeuble, conçue par le cabinet OP -TEAM Arquitectes slp, elle est en effet l’un des seuls équipements collectifs de ce quartier éloigné du centre, que la crise a laissé inachevé. Ici les usagers façonnent donc les lieux et les projets, dans un joyeux flou savamment entretenu. Dans cette bibliothèque - hall de 1000m2, le living lab est une bulle cogérée entre l’équipe, l’université et les habitants du quartier. La clé est probablement sous le paillasson...
 
Photographie de l'espace jeunesse
Espace jeunesse CC BY SA Charlotte Hénard 
 Au cœur du quartier tranquille et cossu de Sant Gervasi (Barcelone), la bibliothèque Joan Maragall est une construction étonnante dédiée à la littérature. Le bâtiment est en soi une invitation poétique : les architectes du cabinet Baena-Casamor Arquitectes BCQ,slp ont fait le choix de conserver le jardin public qui existait sur la place et de construire en dessous les espaces de lecture. Les grandes baies de la bibliothèque soulignent le jeu de niveaux et laissent entrer partout la lumière naturelle. Le résultat tient tout autant de la forteresse du désert que de l’oasis et permet des usages communs de ces deux lieux publics.
   
La bibliothèque du Fondo à Santa Coloma de Gramenet est un bâtiment puissant qui donne le « la » au projet stratégique de l’établissement : “cuisines du monde”. Dans ce quartier très défavorisé, il s’agit d’encourager la rencontre entre les différentes communautés culturelles. Les architectes Pich - Aguilera ont eu l’idée géniale de construire cette bibliothèque au-dessus du marché couvert, et d’équiper entièrement un atelier de cuisine au centre de la bibliothèque. L’entrée de la bibliothèque est directement accessible depuis le marché, par un escalator extérieur ou encore par un pont qui la relie à une rue en hauteur.
 
Photographie entrée sur le marché
Entrée sur le marché CC BY SA Charlotte Hénard 

Ma bibliothèque comme je veux !

Si architecture et ambiances diffèrent d’une bibliothèque à l’autre, on retrouve dans chacune une volonté forte d’accessibilité des lieux mais aussi des collections. La signalétique générale est lisible (gros caractères), déclinée en textes et logos sur des supports aux couleurs contrastées. Les étagères basses et aérées proposent valorisation des ouvrages et rangement. La signalétique sur les étagères est épurée, elle conjugue code couleur, texte descriptif et logos.
 
Photo de l'étagère de la bibliothèque
auteur : Valérie Bouissou
Au-delà des supports classiques, on introduit d’autres éléments plus “bricolés” : lettres découpées en cartons, dessins, collages maisons, peluches pour introduire une dimension familière : l’architecture de la bibliothèque Joan Maragall a été structurée autour de ce principe “domestique”, les salles de lectures étant comme des chambres distribuées le long d’un corridor. Les espaces sont définis par une décoration, une couleur spécifique, en particulier les secteurs “jeunesse”. On y propose des livres  mais aussi des jeux, disposés derrière les banques d’accueil pour une utilisation sur place ou à domicile.
 
Photo de la signélatique
Valorisation et signalétique à la bibliothèque Joan Maragall auteur : Valérie Bouissou
Photo d'étagères
Selfies des jeunes lecteurs à la Bibliothèque San Cugat auteur : Valérie Bouissou
Photographie de présentoir
Comment utiliser un caillebotis de douche pour valoriser ses collections. C Hénard CC BY SA Charlotte Hénard 
 

A Santa Coloma,  un effort particulier sur l’accessibilité a été mené avec des associations sur le handicap. La signalétique des collections utilise pour de nombreux thèmes un logo en regard des intitulés.
 
Photo des étagères du fonds handicap
Etagères du fonds handicap à la bibliothèque Santa Coloma CC BY SA Charlotte Hénard 
Signalétique du fonds littérature à la bibliothèque de Castelldefels auteur : Valérie Bouissou

 
Simplicité et facilité d’usage sont également recherchées dans les services à distance : aujourd’hui les cartes de bibliothèques sont disponibles sur les smartphones et les applications permettent également d’utiliser le téléphone mobile pour emprunter et restituer des ouvrages à la bibliothèque.
 
Dans toutes les bibliothèques visitées, les espaces ont été pensés pour la modularité : travailler seul ou en groupes, organiser des ateliers  dans les salles de lecture, ou au contraire dans des lieux réservés à cet usage. Les équipements sont mobiles et modulables : sièges à roulette, ordinateurs portables et tablettes, poufs.
 
Les usagers sont au cœur des projets de la bibliothèque qu’ils soient impliqués dans la programmation architecturale et la conception des lieux (Living Lab), qu’ils animent des ateliers ou qu’ils participent aux groupes de réflexion sur le fonctionnement de la bibliothèque et l’avenir de la lecture.
 
Captcha: