Plan de classement de la Bpi

Le classement des collections de la Bpi (l'ordre de rangement sur les étagères) s'appuie essentiellement sur une classification des savoirs (une représentation intellectuelle des contenus possibles) : ainsi la cote, qui permet de repérer un ouvrage en rayon, commence par l'indice, qui pointe vers un sujet dans la classification des savoirs. Les règles de classement des documents sont explicitées dans le document « plan de classement Bpi» (lien de téléchargement dans la colonne à droite de cette page) mis à jour chaque année.
 

Les indices de classement propres à la Bpi sont librement inspirés de la CDU (Classification Décimale Universelle) : ce système, utilisé dans de nombreuses bibliothèques dans le monde, donne une représentation de l'ensemble des connaissances humaines en neuf grandes classes, comptant chacune dix subdivisions, qu’on peut encore développer en dix parties et ainsi de suite. Les divers signes et règles de syntaxe utilisés dans sa notation rendent la CDU complexe et difficile d'usage aux non spécialistes.

La liste d’indices Bpi résulte en effet d'une volonté d'adapter la liste d’indices utilisés aux spécificités des collections et missions de l'établissement : dans une logique d’accès libre aux collections, le classement des ouvrages doit être simplifié et rendu plus lisible par un public varié.

  • Les neuf grandes classes de la CDU ont été reprises mais réorganisées, pour les collections des niveaux 2 et 3 (indices commençant par 0, 1, 2, 3, 5, 6, 7, 8, 9).
  • Une notation alphanumérique a été conçue pour des fonds spécifiques, situés au niveau 1 : Emploi et vie pratique (indices commençant par EMP, PRA...), Salon graphique, Salon jeu vidéo.
  • C'est une liste vivante, pour adapter le classement aux évolutions des collections de la Bpi et de la production éditoriale : des sujets ou domaines peuvent être regroupés, développés ou déplacés vers d'autres indices (et donc vers un autre rayon) pour des rapprochements logiques ou des rapprochements d'usage.
  • Dans un souhait d’harmonie et de lisibilité du classement, ces évolutions doivent respecter quelques principes :
    • les indices de la table principale (indices qui désignent le sujet principal de l'ouvrage) ne contiennent pas plus de 6 chiffres ;
    • des subdivisions de forme (qui désignent un type d'ouvrage, un champ ou une approche particulière du sujet) peuvent être ajoutées, mais dans une liste limitée ;
    • un nouvel indice vise un ensemble 10 à 200 documents présents dans la bibliothèque.

Enfin, dans un esprit d'ouverture des données et de partage des pratiques professionnelles, le plan de classement de la Bpi est publié sous licence Creative Commons avec les règles suivantes : Paternité - Partage Des Conditions Initiales A l'Identique 4.0 (CC-BY-SA 4.0 license). Cela signifie que ce document et son contenu sont exploitables (par copie, extraction, arrangement, adaptation) pour une diffusion uniquement dans les mêmes conditions (c'est-à-dire sous licence Creative Commons BY-SA) par quiconque en rappelle la source (la « paternité »).

Publié le 30/05/2016 ; Mis à jour 24/07/2019