0   Comentarios

La lecture publique : un enjeu citoyen, un enjeu politique

Dans une société «en crise»  et à l’heure de la campagne présidentielle,  les politiques s’emparent de la question de la lecture publique pour mettre en avant le rôle nécessaire des bibliothèques au cœur de la cité.
Photographie d"un atelier de création sonore à la Médiathèque Phieas Fogg, Saint-Aubin du Pavail
Atelier de création sonore à la Médiathèque Phileas Fogg, Saint-Aubin du Pavail

 
La sénatrice Sylvie Robert, qui a remis en novembre 2015 le rapport sur l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques, revient sur les enjeux des équipements culturels et, en premier lieu, des bibliothèques publiques, dans un article paru en mars 2017 et relayé largement depuis sur les réseaux sociaux.

La mutation des bibliothèques, accélérée par les potentialités qu’offre le numérique, se vit au quotidien dans les équipements. Pour que cette mutation soit réussie et permette de répondre aux besoins des usagers, Sylvie Robert rappelle le rôle déclencheur que jouent les élus, en lien avec les problématiques des territoires. Ce que les bibliothèques tentent de mettre en œuvre, en plaçant au centre de leurs actions les citoyens, doit en effet s’ancrer dans une vision politique. Au moment où les établissements expérimentent et choisissent d’innover, bien au-delà de la question des horaires d’ouverture, pour que leurs services soient réellement de proximité, ils ont besoin, pour inscrire dans la durée ces changements,  du tremplin dynamique du projet politique. S’adapter, travailler en mode projet, inclure tous les citoyens : cette politique de la participation, qui valorise l’espace bibliothèque au sein de l’espace politique, ne peut se faire sans la volonté des élus.

Sylvie Robert l’illustre dans ce plaidoyer en faveur d’un regard politique, au sens large du terme, sur la lecture publique.
 

 
Captcha value: