0   Comentarios

Au pays du "Bibliothekartag" et de la "Leipziger Buchmesse"

Bref retour sur une participation au congrès des bibliothécaires allemand(e)s et à la Foire du Livre de Leipzig en mars 2016
Comme tous les trois ans, le congrès des bibliothécaires allemands s'est tenu en 2016 à Leipzig, juste avant la Foire du livre, qui est la 2ème plus importante d’Allemagne…et, selon le maire de la ville, peut-être moins professionnelle que celle de Francfort, mais plus ouverte à tous et familiale. En parallèle a lieu la « Manga-con » un rassemblement autour des mangas et de nombreux jeunes arpentent la foire déguisés selon leurs personnages préférés ; et en ce jour d’ouverture il y a effectivement beaucoup de jeunes…La foire rassemble tous les types d’édition (livres et livres-audios, jeunesse et adultes, musique et partitions, livres anciens).
Invitée au titre de la collaboration entre la Bpi et des biblitohèques et associations professionnelles allemandes, j’ai surtout eu la chance, de participer au congrès des bibliothécaires allemands, congrès qui réunit toutes les associations de bibliothèques et de bibliothécaires allemands, sous l’égide de l’inter-association BID (Bibliothek und Information Deutschlands). C’est vraiment « toll », totalement bluffant : plus de 3000 bibliothécaires rassemblés dans un même congrés, venus de tous les horizons professionnels, avec des sessions spécialisées et d’autres plus générales.
Le thème cette année était « Les bibliothèques comme espaces – réels et virtuels », thème très mobilisateur si j’en juge par une session plénière qui a fait salle comble, avec à la tribune un maire, un élu du Land de Saxe et 2 directeurs de bibliothèques , mais aussi Sari Feldmann, la Présidente de l’ ALA (American Librarians Assocation). On parle comme en France de l’importance à la fois de l’accès à des ressources virtuels et des portails numériques, mais aussi de la bibliothèque comme espace physique, espace de service public sûr, gratuit, accueillant pour tous…attentive à répondre aux besoins des citoyens, et à encourager leur participation, comme à développer des partenariats avec les organisations de la société civile. Et quel bonheur d’entendre un maire parler de la relocalisation de la bibliothèque au cœur de la cité pour dynamiser le centre-ville…
Une autre thématique a été largement développée dans ce congrès, la « Wilkommen Kultur », la culture de l’accueil, avec la mobilisation des bibliothèques pour accueillir les réfugiés. De très nombreux exemples des réponses récentes (Hambourg, Cologne, Würzburg…) et la présentation du travail mené depuis très longtemps (1977) par la bibliothèque de Duisburg pour favoriser l’intégration des immigrants et l’interculturalité. Sur ce thème, j’ai aussi participé à un « mini-forum » sur ces questions, avec également Barbara Schack, de BSF, qui a parlé des ideas box, Fred Gitner, de la biblitohèque publique de Queens à New-York  
Les USA étaient le pays « invité d’honneur », et le BID a lancé un Leipzig un programme de coopération sur 3 ans avec l’ ALA et les bibliothèques américaines. Sari Feldmann a notamment présenté la campagne d’advocacy que vient de lancer l’ALA « Libraries transform »: http://www.ilovelibraries.org/librariestransform/
Enfin, l’IFLA était présente, avec sa Présidente Donna Scheeder, qui a témoigné du travail mené par l’IFLA, notamment auprès de l’ONU pour intégrer dans l’ Agenda 2030 de l’ONU l’accès à l’information comme un des piliers du développement durable, et a fait appel à la mobilisation des associations nationales dans leurs pays. Plusieurs collègues engagés dans des sections de l’IFLA ont témoigné de leur travail,et j’ai pour ma part présenté les activités de la section des bibliothèques publiques.
Bref, beaucoup de discussions, beaucoup d’idées…à reprendre, à adapter…et la conviction renouvelée que les échanges internationaux sont enrichissants et stimulants.
Captcha value: