0   Comentarios
Acta

Usage de la plateforme WeChat par l'université de Shangaï

Retour d'expérience partagé lors du congrès de l'IFLA sur l'usage d'un média social par les bibliothécaires de l'université de Shangaï.
Les informations ci-dessous sont issues de l'article publié par les auteurs de la présentation au Congrès que vous pouvez retrouver sur le site de l'IFLA.

Intéressant retour d'expérience des bibliothécaires de l'Université de Shangaï, très actifs sur WeChat auprès des étudiants. WeChat est un média social très connu en Chine, c'est l'équivalent de Facebook en dehors de Chine. Créé en 2011, en quelques mois l'outil a connu un succès fulgurant. Aujourd'hui WeChat c'est plus de 500 000 utilisateurs actifs. En 2014  le professeur Jianhua Xu from Nankai University a réalisé une étude montrant que plus d'un tiers des 39 plus grandes bibliothèques d'université de Chine utilisaient WeChat comme outil de valorisation des collections. L'université de Shangaï a donc choisi d'utiliser cet outil pour la communauté qu'elle dessert. Cette université est la 36e de Chine, elle compte un peu moins de 40 000 étudiants.

Les bibliothèques de l'université proposent plus de 4 millions de documents. Le constat est très clair  : si la fréquentation reste stable les étudiants fréquentent de moins en moins le site de la bibliothèque. En revanche, le téléchargement de contenus en texte intégral explose.
 
tableau fréquentation


Pour répondre à l'évolution de ces pratiques les bibliothécaires ont décidé de s'appuyer sur WeChat pour dialoguer avec les usagers. Deux profils ont été créés un compte pour proposer des services et l'autre pour des usages de type communication.

WeChat permet de proposer des services par catégories. A l'inscription les étudiants voient trois catégories ; liste de prêts, les évènements et le catalogue. Les bibliothécaires chargés de la médiation et des collections proposent des publications à l'un de ces bibliothécaires qui publient ensuite. 4 bibliothécaires animent ce canal et répondent depuis janvier 2015 aux questions des étudiants en quelques heures via WeChat, la majorité des questions est d'ordre pratique et WeChat est devenu la plateforme de question-réponses de l'université.

Une base de données de livres numériques (Duxiu) a aussi été intégrée, elle propose des recommandations et permet de développer l'usage des ebooks. Les bibliothécaires communiquent avec les usagers via les notifications du réseau social. Pour les étudiants, il y a en moyenne 3 à 4 notifications de la bibliothèque par mois . Les messages concernent aussi bien de nouvelles ressources que de nouveaux services ou des messages pratiques sur les horaires d'ouverture.

En juin 2016, 4700 inscrits représentant plus de 10% de la communauté sont connectés au profil de la bibliothèque via l'application. Au fil de l'expérimentation, plusieurs rubriques y sont finalement proposées : nouvelles ressources numériques, nouvelle lettre d'information sur les ebooks, les évènements, les critiques et recommandations. Selon un sondage mené en juin 2016, la rubrique la plus appréciée est celle des nouveautés de la collection.

Le succès de l'opération encourage la bibliothèque à augmenter la taille de l'équipe qui passera d'ici 3 ans à 10 personnes. Les services vont continuer à se développer, par exemple les suggestions, l'accès à des ressources numériques ou encore la réservation de salles de travail en groupe  via WeChat.
Captcha value: