0   Comentarios

Les ateliers numériques de la Bpi

Depuis le mois de janvier 2014, la Bibliothèque publique d’information a mis en place, dans le cadre d’un programme européen nommé DLit 2.0, des ateliers informatiques afin de lutter contre la « fracture numérique ». 

L'enquête réalisée s'attache à identifier les caractéristiques de ce public éloigné du numérique qui vient aux ateliers proposés par la Bpi et à analyser son rapport à l’informatique, ses motivations mais aussi ses attentes.

 
ateliers numériques

En un clin d'oeil :

Objectif de l’étude

Dresser un bilan de l’expérience des ateliers numériques mis en place par la Bpi à partir du mois de janvier 2014. Quel est le public de ces ateliers ? Quels effets a eu la fréquentation de ces lieux pour les participants ? Au cœur de ce travail se situe la question des compétences informatiques mais aussi le thème de la représentation de soi lorsqu’on ne dispose pas de ces compétences, alors même que l’on vit dans un monde social irrigué par les TIC

Méthodologie

Enquête par observations et entretiens semi-directifs

Rappel du dispositif étudié 

Les ateliers numériques sont des sessions de formation collective aux thèmes variés (découverte de l’ordinateur, navigation sur Internet, création d’une boîte mail, etc.) accueillant au maximum huit personnes et animées par deux bibliothécaires formateurs dans un espace dédié, L’Atelier.

Principaux résultats

Les ateliers numériques accueillent principalement des retraités et des personnes en recherche d’emploi ou inactives et quelques actifs occupés. Les participants ont souvent un rapport ambivalent à l’informatique et oscillent entre une conscience des possibilités offertes par internet et une certaine suspicion à l’égard d’un outil qu’ils ne connaissent pas et qu’ils ne se sentent pas compétents à utiliser. Leur éloignement vis-à-vis de ces technologies provoque souvent chez eux un sentiment d’exclusion renforcé par l’existence d’une incitation sociale à se mettre à l’informatique. Ils viennent donc principalement aux ateliers numériques pour se familiariser avec l’ordinateur et internet, structurer leurs connaissances et apprendre des savoir-faire. Par ailleurs, les ateliers, grâce à la présence de formateurs à l’écoute de leurs difficultés, constituent pour ces personnes un moyen de rehausser leur estime de soi et de renforcer leur lien à la Bpi

Liens

Pour accéder à l'étude dans son intégralité, cliquez ici

Captcha value: