Plus qu’un festival, les États généraux du film documentaire

Le festival se déroule chaque année, en août, dans un village ardéchois, Lussas.
Le festival se déroule chaque année, en août, dans un village ardéchois, Lussas. Il est adossé à une structure de valorisation et de diffusion du cinéma documentaire, la Maison du doc, et il s’est doté d’une école de formation à l’écriture, la réalisation et la production des films documentaires
 

Le festival

Manifestation non compétitive, la ligne éditoriale des États généraux est marquée par trois axes de programmation :
  • les séminaires et ateliers développent, sur plusieurs séances, une réflexion théorique sur le cinéma (accessibles sur pré-inscription) 
  • les rencontres professionnelles proposent des temps privilégiés d'échange entre les différentes catégories professionnelles, destinés à informer, mobiliser et engager une réflexion commune à tous les secteurs de la profession autour des perspectives économiques et de diffusion du documentaire 
  • les programmations "Films" permettent de découvrir ou revisiter des œuvres documentaires exceptionnelles, des filmographies ou l’évolution du cinéma documentaire d’un pays. 
Le regard sur la production francophone européenne de l’année avec la sélection "Expériences du regard" met en avant des œuvres récentes et peu diffusées, les Histoire de doc renforcent la dimension de formation à travers la programmation d’œuvres de référence ou de patrimoine, les Fragments d'une œuvre proposent des rétrospectives d'auteurs confirmés ou la découverte de la filmographie de jeunes auteurs, les Routes du doc proposent de faire le point sur l’évolution du documentaire hors de nos frontières. Et les séances plein air du soir n’oublient pas les films à caractère plus événementiel.
 
Quatre salles et une vidéothèque proposent parallèlement des séances en matinée, après-midi et soirée. Les stages professionnels tel celui organisé par Images en bibliothèques alternent séances à huis clos et parcours sur la manifestation. En soirée, les projections dans les villages environnants et les projections chez l’habitant enrichissent encore la programmation.
 
Photo © Mary Tarantola

La Maison du doc

Créée en 1994, la Maison du doc est née de la dynamique de diffusion et de production de films documentaires développée à Lussas depuis de nombreuses années. Elle accompagne la création documentaire et favorise la diffusion des films à travers plusieurs missions :
  •  le repérage, la collecte et l'inventaire des films dans une base de données informatique,
  •  l'archivage et la conservation de la mémoire du cinéma documentaire
  •  la diffusion de l'information et des œuvres, ainsi que leur valorisation
 
La Maison du doc devient un Pôle associé de la Bibliothèque nationale de France.
Ce partenariat a pour but de sauvegarder définitivement les films diffusés en France et de leur offrir une plus grande visibilité. La Maison du doc sera habilitée à recevoir le Dépôt légal des films documentaires. La BNF sera chargée de les numériser et de les sauvegarder dans ses archives sécurisées.
 À la BNF, les films seront consultables sur place par les chercheurs et professionnels de l'audiovisuel accrédités.
À la Maison du doc, ils seront consultables sur place ou à distance (envoi de copies de travail) dans le cadre du Club du doc, qui rassemble les professionnels (réalisateurs, producteurs, ayants droit).
 

L’école documentaire de Lussas 

L’école documentaire de Lussas propose tout au long de l’année des formations qui engagent leurs auteurs à imaginer des formes pour faire exister un point de vue, un regard renouvelé sur le monde.

Les formations diplômantes :  
  • Master 2 Documentaire de création.

Les Résidences :
  • Formation à l'écriture documentaire
  • Formation à l'écriture et à la réalisation documentaires
  • Les fondamentaux de la production