0   Comentarios

La Sociologue et l'ourson

Sortie en salles le mercredi 6 avril 2016
En avril 2013, la loi légalisant le mariage pour tous était votée à l’Assemblée nationale. Les mois qui ont précédé ce vote furent houleux. Irène Théry, sociologue spécialiste de la famille consultée par le gouvernement, a été de tous les débats. Son fils, Mathias, a enregistré les nombreuses discussions qu’il a eues avec elle sur le sujet du mariage et de son évolution dans la société depuis le siècle dernier.
Photo du film La Sociologue et l'ourson
La Sociologue et l'ourson © Quark, Universcience, 2015

L'avis de la bibliothécaire

L’idée originale de ce film réside dans sa forme qui mélange images du réel et scénettes animées dans lesquelles les personnages sont des marionnettes en peluche. Irène Théry apparaît donc en oursonne. Son fils, la plupart du temps en voix off, lui pose des questions pour essayer de comprendre les enjeux d’un tel changement et met en scène ces personnages en peluche pour raconter “comment c’était avant”.
Irène Théry commence par faire le récit des deux générations de femmes qui l’ont précédée et de la sienne qui s’est enfin émancipée. Puis vient l’explication de “comment on fait les bébés”, “comment vivaient les homosexuels avant” ou encore “quelle différence entre porter son enfant ou porter l’enfant des autres”. Ces différents sujets sont abordés au fil des mois, de septembre 2012 à avril 2013, mettant en parallèle les images télévisées des manifestations anti-mariage pour tous et de l’égérie des opposants au projet de loi, Frigide Barjot, celles des débats à l’Assemblée nationale et de l’allocution de la ministre de la Justice Christiane Taubira, celles enfin d’interviews et émissions auxquelles a participé Irène Théry.

L’idée lumineuse de ce film est justement de mettre en lumière un changement de société qui, comme il est dit dans le film, est “la réforme sociétale la plus importante depuis l’abolition de la peine de mort”. Faire jouer des animaux en peluche permet aux deux réalisateurs de désacraliser le sujet et d’imager avec humour et finesse la question du genre et des différences. La relation qui lie Irène Théry à son fils est très détendue et on s’immisce sans difficulté dans cette histoire familiale. MathiasThéry n’hésite pas à prendre en défauts ses parents, mais sous l’apparence de deux ours, la moquerie reste sympathique et joyeuse.

De 7 à 77 ans et plus, sans aucune contre-indication ni effets secondaires, le spectateur sera séduit par ce film et en ressortira sans doute un peu plus averti et convaincu du bien-fondé d’une telle loi pour toutes les générations à venir.

Rappel

La Sociologue et l’ourson, d’Etienne Chaillou et Mathias Théry, production Quark Productions, Universcience, 2015, 1 h 17 minutes.
Distribué en salles par Docks66 le mercredi 6 avril.
Séances à Angers, Bayonne, Grenoble, Lyon, Montpellier, Montreuil, Orléans, Pantin, Paris, Rouen, Toulouse, Tours (liste indicative).

Captcha value: