0   Comentarios

Formations au problème du handicap et bonnes pratiques face aux personnes en situation de handicap

Quelles sont les sensibilisations au handicap tant pour les publics que pour les personnels des établissements culturels ? Objectif : sensibiliser les personnels et les publics à la problématique du handicap à travers les formations, les stages, les ateliers et autres activités ludiques. Et quelles sont les bonnes pratiques face aux personnes en situation de handicap ? 

Des formations sont proposées aux personnels des bibliothèques, des musées et des lieux culturels en charge de l'accueil des publics en situation de handicap. Ils sont, en premier lieu, responsables de l'accueil des personnes handicapées ou à mobilité réduite. 


1. Définition du handicap

2. Formations pour les bibliothécaires ou personnes travaillant dans les équipes de médiation au handicap

3. Activités et ateliers de sensibilisation pour les publics non en situation de handicap

4. Quelles sont les bonnes pratiques face aux personnes en situation de handicap ? 



1. Définition du handicap

Le handicap se définit par la diminution de l'usage d'une ou de plusieurs fonctions ou par une grande fatigabilité. 
Les fonctions le plus souvent impliquées sont la locomotion, la vue, l'audition, la parole ainsi que le comportement général. 
Les handicaps invisibles sont multiples, de tous types et à des degrés divers. Dans la majorité des cas, ils échappent à l'observateur non initié. 

2. Formations pour les bibliothécaires ou personnes travaillant dans les équipes de médiation :
 
  • Des formations sont dispensées par des professionnels du handicap aux équipes de médiation. A titre d'exemple, l'association Action handicap France a pour but de sensibiliser et de former le grand public, les entreprises et les structures aux problématiques concernant tous types de handicap.
- connaître les règles d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite : hauteur d'accrochage, circulations fluides 
- audioguides tels que ceux conçus par Audiospot ou Audiovisit  qui sont des solutions audioguides accessibles aux déficients visuels et auditifs 
- des planches tactilo-visuelles
- sous-titrage des vidéos utiles pour les expositions 
- cartels introductifs des différentes parties des expositions, ou des différents espaces d'une bibliothèque, en braille et/ou gros caractères 
- visites adaptées 
- constituer une équipe de médiateurs culturels, dont ceux pouvant assurer les médiations en LSF
  • ​L'Association Signes de sens propose des ateliers ludiques de sensibilisation à la langue des signes. Tout professionnel qui accueille et interagit avec des publics divers, dont des personnes sourdes (chargé d’accueil, bibliothécaire, médiateur, etc...) peut s'initier à la communication gestuelle pour faciliter la communication dans des situations concrètes d’accueil avant de commencer l’apprentissage d’une langue qui nécessite une grande pratique. 


3. Activités et ateliers de sensibilisation pour les publics non en situation de handicap :
 
  • Plusieurs activités sont proposées au grand public afin de le sensibiliser au handicap. 
    A titre d'exemple, à la BPI : 

    -Les ateliers d'écoute "par le toucher" animés par la compositrice Pascale Criton (Art & Fact), avec la collaboration de la mission lecture et handicap de la bibliothèque publique d'information, proposaient en juin 2013 à l'atelier de la bpi, une écoute solidienne
     
    - Le festival Cinéma du Réel du Centre Pompidou en collaboration avec la mission lecture et handicap de la Bpi avait organisé une projection spéciale accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes le dimanche 29 mars 2015, également proposée aux personnes valides dans le dut de partager dans une même salle une double expérience de cinéma : "Julien" de Gaël Lépingle. Cette Séance spéciale en audiodescription était suivie d'un débat avec le réalisateur et deux audiodescriptrices. 
  • Des ateliers de sensibilisation au handicap sont proposés dans les bibliothèques à destination des usagers des médiathèques ou bibliothèques nationales et municipales tels que des ateliers de sensibilisation à la musique, des ateliers "extraordinaires" à la BPI et des ateliers de sensibilisation au braille.

Des exemples d'ateliers : 
-Du 25 au 27 novembre 2015 dans deux bibliothèques (bibliothèques de Quimper et de Saint Sève) ont eu lieu des présentations de l'édition "Les Doigts Qui Rêvent". Cet éditeur spécialisé dans les livres tactiles animera des ateliers sur les particularités des livres tactiles, avec une sensibilisation à la déficience visuelle, au système braille et aux compétences pour "décoder " une image en relief.

-Le 25 novembre 2015 quatre ateliers extraordinaires ont eu lieu à la Bibliothèque publique d'information dont l'atelier "Le Keski" animé par l'association Starting-Block. 
Starting-Block est une association française d'Education populaire créée en1998 et composée d'étudiants et de jeunes adultes agissant principalement auprès des jeunes en milieu scolaire et universitaire.


4. Q
uelles sont les bonnes pratiques face aux personnes en situation de handicap? : 

L’accueil est un des éléments essentiels de la relation usager/bibliothécaire, mais il n’est pas toujours évident de savoir quelles sont les attitudes à avoir et comment prendre en charge certains publics spécifiques comme les personnes en situation de handicap. 

Le Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes a édité récemment un guide de l'accueil intitulé "Le service public : guide de l'acCueil des personnes en situation de handicap" 
Ce guide apporte des conseils sur les attitudes et comportements à adopter en fonction du type de handicap. 


 
Captcha value: