0   Comments

Martin Rémillard :un bibliothécaire québecois au pays de l'EMI

Martin Rémillard  est venu en stage sur l'Education aux médias et à l'information (EMI) à la Bpi du 11  mars  au 19  avril 2019. Il travaille dans le réseau des bibliothèques et Archives nationales du Québec (BAnQ)  et a présenté sa bibliothèque aux collègues de la Bibliothèque publique d’information (Bpi) à Paris.
Vous trouverez ici  et à droite de cet article la présentation du réseau des bibliothèques du Québec et ici et à droite de cet article le rapport de stage de Martin Rémillard. 

Le rapport borde les principales activités et visites  réalisées durant le stage « Résidence  culture » de Martin.  Cette  synthèse n'est pas le récit exhaustif de ses rencontres et activités mais vise plutôt à décrire et à mettre en valeur les expériences les plus significatives au regard de son expérience personnelle et de sa connaissance des bibliothèques publiques québecquoises. Cette synthèse est également l’occasion de réfléchir à la mise en place d’activités sur le thème de l’éducation aux médias à BAnQ.

En effet, depuis l’automne 2018,la BAnQ s’engage résolument dans la thématique de l’éducation aux médias et souhaite développer une programmation variée ainsi que des outils d’information et de sensibilisation à ce sujet. Elle vise également, à travers cette programmation, à affirmer la place des bibliothécaires comme experts dans le domaine de l’information. Cet engagement s’est déjà traduit par plusieurs réalisations : accueil d’un colloque sur les fausses nouvelles en novembre 2018, accueil d’activités dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias (au Québec) en mai 2019, production d’un marque-page informatif sur le thème des fausses nouvelles. Un plan d’action comprenant plusieurs pistes d’actions vient tout juste d’être adopté.

Le stage s’est déroulé à la Bpi qui possède une expertise certaine dans le domaine de l’EMI puisqu’elle organise depuis 2016 des ateliers spécifiquement conçus pour répondre aux enjeux soulevés par le phénomène de la circulation virale des fausses nouvelles et des théories du complot, les ateliers Info intox. Elle a élargi son offre depuis à travers un parcours média qui comprend deux autres activités : l’atelier Construire son opinion et l’atelier Le métier de journaliste. Elle a également organisé une journée d’étude sur l’éducation aux médias en bibliothèque en novembre 2018. Cet événement fut une occasion d’échanges entre la Bpi et BAnQ puisque Maryse Trudeau, directrice de la médiation documentaire et numérique à BAnQ, était présente à titre de grand témoin.

Ce stage a également été l’occasion de découvrir les pratiques de la Bpi dans plusieurs domaines : organisation du travail, organisation du service public, accueil des publics, médiation et animation, gestion des collections, etc. La comparaison entre la BAnQ et la Bpi s’avère pertinente à bien des égards puisque les deux institutions partagent plusieurs réalités communes. Il s’agit de deux grandes bibliothèques publiques situées au centre de métropoles (Montréal et Paris) et donc exposées à des enjeux urbains et sociaux semblables. Il s’agit de deux bibliothèques très fréquentées qui partagent les mêmes types de publics : étudiants, chercheurs d’emploi, nouveaux arrivants, etc. Les collections et les services offerts dans les deux institutions sont comparables par leur importance et leur variété. Il s’agit également de deux institutions qui ont un mandat national.



 
Captcha value: