0   Comments

Public de l'opération 15mn Chrono

Enquête qualitative menée par Agnès Camus-Vigué ; synthèse de Muriel Amar

À la demande de Gildas Landot et de la direction des publics du Centre Pompidou, le service Etudes et recherche de la Bpi a organisé deux focus group en mars et en mai 2016 afin de contribuer à la réflexion en cours sur la mixité des parcours Bibliothèque et Musée au sein du Centre Pompidou.

Logo

L’attention s’est portée en particulier sur la parole des participants à l’opération 15 mn Chrono organisée par Florence Morat et le service de l’action éducative entre septembre 2015 et mai 2016 : un samedi par mois, deux conférencières accueillaient les usagers de la Bpi intéressés pour une visite gratuite de 15 minutes autour d’une oeuvre ; huit oeuvres en tout étaient proposées en parallèle, dans deux parcours distincts.
 
Si une part non négligeable des publics de la Bpi fréquente régulièrement les autres espaces du Centre Pompidou (environ un tiers d’entre eux), d’autres, plus nombreux, notamment les jeunes adultes âgés entre 18 et 25 ans, ne se rendent jamais ni au Musée ni aux expositions et parfois ignorent ce qui s’y trouve. L’opération 15 mn Chrono s’inscrit dans la volonté d’établir une passerelle la plus directe et la plus praticable possible entre ces publics-là et le Musée : quels sont ceux qui ont saisi l’occasion ? Pourquoi ? Quels effets cette visite a-t-elle eue sur eux, sur leurs représentations ?
 
La méthode du focus group ou groupe de discussion permet de revivre collectivement l’expérience de visite, de la décision d’y participer aux bénéfices perçus. Les discussions collectives, d’une durée de deux heures, se sont déroulées environ 15 jours après les samedis de visite, le 1er mars pour les participants du Chrono du samedi 13 février et le 31 mai pour ceux présents le 14 mai.

Le recrutement des participants aux focus group s’est réalisé en deux temps : distribution d’invitation à participer le jour même de la visite puis confirmation de la participation après entretien téléphonique. La gratification proposée aux participants fait partie de la méthode : elle engage le participant à jouer le jeu du collectif et de l’analyse réflexive ; elle trie aussi les participants : le premier focus group proposait un laisser-passer annuel pour deux au Musée et a attiré plutôt des adultes actifs dont certains s’étaient rendus à la Bpi uniquement pour bénéficier de la visite Chrono ; la gratification prévue pour le second focus group, un bon d’achat de biens extérieurs au centre Pompidou, a permis de constituer un groupe de participants plus jeunes et globalement plus éloignés des pratiques culturelles.

La synthèse présentée a pour objectif de faire entendre la voix des participants : les verbatim sont classés par grands thèmes et suivent, peu ou prou, le guide d’animation
Captcha value: