Les lycéens à la Bpi

Les lycéens à la Bpi : enquête quantitative

Á première vue, on pourrait croire que les lycéens venus en masse à la Bpi au moment des révisions du baccalauréat entretiennent des relations distantes avec la bibliothèque. 
L’enquête quantitative par questionnaire auto-administré réalisée en mai et juin 2011 apporte un éclairage sensiblement différent sur cette question. On constate en effet que, pour deux tiers d’entre eux, les élèves de terminale interrogés sont venus avant le mois de mai, et que neuf sur dix environ envisagent de revenir à la Bpi après le bac.
Page de présentation du programme
"Objectif Bac 2011 à la Bpi"


Le consensus est fort parmi ces lycéens sur l’image qu’ils se font de la Bpi.
En premier lieu, vient l’image d’un  « lieu propice à la concentration » (83% des répondants), en second, celle d’un « lieu qui permet de ne pas être tenté par Facebook, les jeux vidéo, etc. » (68% des répondants).

Ces réponses concordent tout à fait avec les résultats obtenus au cours de l’enquête qualitative réalisée en mai/juin 2010 : la bibliothèque apparaît avant tout aux lycéens comme un espace normé particulièrement propice aux révisions sans être pour autant un espace très contraignant (2% seulement le pensent comme étant un espace très règlementé).

Un second questionnaire a été diffusé à l’occasion des quatre conférences « Objectif bac » proposées par la Bpi dans ses espaces de lecture.
Le niveau de satisfaction des spectateurs s’avère élevé, ainsi qu’il apparaît notamment dans les témoignages spontanés recueillis dans une question ouverte. 

 

En un clin d'oeil

Objectif de l’étude : observer les pratiques des lycéens à la Bpi durant la période de révision du baccalauréat. Qui sont-ils ? Quelle est la relation établie avec la bibliothèque ? Pourquoi  viennent–ils ?
 
Rappel des données quantitatives disponibles :
  • Enquête quantitative sur 565 questionnaires, qui s’est déroulée à la Bpi de mai à juin 2011 ; fruit d’une collaboration entre les services Accueil des publics et Études et recherche.
  • 133 questionnaires ont été recueillis à la suite des conférences « Objectif bac » mises en place par la Bpi les mercredis 4, 11, 18 et 25 mai.
 Méthodologie :
  • Analyse des questionnaires pour identifier le nombre de candidats libres, de futurs bacheliers de sexe féminin, de sexe masculin, et leur répartition par filières (scientifiques, littéraires ou sciences économiques et sociale).
  • Analyse du lieu d’habitation des lycéens : 40% des résidents parisiens proviennent des seuls XVIIIème, XIXème et XXème arrondissements et que pas moins de 92% des banlieusards proviennent des départements : 92, 93, 94 et 95.
  • Analyse des pratiques des lycéens : 92% des élèves de terminale interrogés sont venus travailler sur leurs propres documents mais 32% utilisent au cours de leur visite un ou plusieurs documents de la Bpi, et seulement 5% un poste informatique.
 Principaux résultats :
  • On trouve une majorité d’élèves de terminale (87%), alors qu’il y a peu d’élèves de première (9%) et de candidats libres (3%). Cette majorité de « Terminales » est composée de 70% de filles et 30 % de garçons, pour la plupart issus de séries générales. La filière S domine (45,5%), suivie de la filière SES (35,5%) et de la filière L (19%), conformément à la répartition nationale. Néanmoins on note une présence féminine plus forte : on compte 61% de filles en S dans l’échantillon prélevé à la Bpi pour 45,5% en moyenne nationale, 78% de filles en SES dans l’échantillon pour 61% en moyenne nationale, et 81% de filles en L dans l’échantillon pour 78,5% en moyenne nationale.
  • Seul un tiers d’entre eux connaît la Bpi depuis le début de l’année. Beaucoup viennent accompagnés et fréquentent d’autres bibliothèques. La bibliothèque apparaît aux lycéens comme un espace particulièrement propice aux révisions sans être pour autant perçu comme contraignant.
  • Les lycéens présents à la Bpi avant l’été pour venir y réviser le bac présentent des profils sensiblement différents des étudiants que cette bibliothèque accueille habituellement. Cette catégorie d’usagers contribue à sa façon à renouveler les publics de la Bpi puisqu’une grande partie des élèves de terminale venus pour réviser expriment l’envie de revenir dans cette bibliothèque.

Liens

  • Pour accéder à l'étude dans son intégralité, cliquez ici.
Captcha value: