0   Commentaires

Cyclo-biblio : pédaler pour les bibliothèques

Du 31 mai au 6 juin 2019, une cinquantaine de bibliothécaires s’élanceront à vélo pour la 6ème édition de Cyclo-biblio. Le départ se fera cette année au Havre, les participants parcourront 300 kms jusqu’à Paris - d’où le nom HaPar (Le HAvre-PARis) de cette édition - pour l’ouverture du congrès de l’ABF (association des bibliothécaires de France) prévu du 6 au 9 juin.

Origines de Cyclo-biblio

C’est en Finlande qu’a été créé Cycling for libraries en 2011. Ce concept original a permis d’inventer un nouveau type de rencontres professionnelles. Pendant plusieurs jours, bibliothécaires et amoureux des bibliothèques se rencontrent et échangent sur leurs pratiques au cours d’une conférence informelle. Ils expérimentent un mode de déplacement doux, le vélo, et partent à la rencontre des habitants pour expliquer les rôles et les missions des bibliothèques.

En 2014, l’édition internationale de Cycling for Libraries s’est déroulée en France pour accompagner le congrès annuel de l’IFLA : 85 bibliothécaires du monde entier de 15 nationalités différentes ont relié Montpellier à Lyon pour rejoindre le congrès de l’IFLA en visitant en chemin de nombreuses bibliothèques et en échangeant tout au long du parcours à vélo. De cette édition, est née l’association Cyclo-biblio pour la déclinaison francophone de Cycling for Libraries. Un petit groupe motivé de bibliothécaires a depuis organisé cinq autres éditions : Bâle-Strasbourg en 2015, Toulouse-Bordeaux en 2016, le Tour du Lac Léman en 2017, Angers-La Rochelle en 2018 et Le Havre-Paris en 2019.

 

5 (bonnes) raisons de participer à Cyclo-biblio :

Rencontrer et échanger avec des professionnels d'horizons différents


50 participants à Cyclo-biblio c'est autant de façons différentes d'exercer le métier de bibliothécaire aujourd'hui. Cyclo-biblio constitue un excellent moyen de rencontrer des collègues exerçant dans différents types de bibliothèques et d’élargir ainsi son réseau professionnel. Le brassage et la diversité des participants sont de mise, puisque bibliothèques universitaires, établissements nationaux comme la Bnf ou la Bpi, ou encore bibliothèques municipales ou bibliothèques départementales de prêt sont représentées. Ce mélange permet à chacun de sortir de sa zone de connaissance afin de s'enrichir de nouvelles pratiques et d’expériences qui pourront être adaptées ensuite dans des bibliothèques et des contextes différents.
rassemblement de bibliothécaires à vélo
© Marie Payet

Au cours de la semaine, les échanges peuvent prendre des formes variées afin de mobiliser les participants et de favoriser le partage de compétences :
  • Un sujet : chaque participant est invité à réfléchir à une problématique de son choix au cours du séjour. Le sujet choisi aide ainsi chacun à aller à la rencontre d'autres participants pour échanger autour de ces questions.
  • Des ateliers : afin de favoriser l'échange de pratiques et l'échange de savoirs, des ateliers thématiques de 20 à 30 minutes sont organisés. Voici quelques exemples : initiation au scketchnote, faire connaître sa bibliothèque via les réseaux sociaux, faire son Booktube, animer un atelier de conversation, bien-être en bibliothèque, Wikipédia en bibliothèque, partir en vacances à vélo, accompagner la dyslexie en bibliothèque...
  • Un “speed bibliothécaire” : une autre déclinaison est celle d’un échange court de 5 à 10 minutes qui permet de présenter un projet mené dans une bibliothèque.
  • Le vélo : les kilomètres parcourus chaque jour favorisent les discussions, chaque bibliothécaire peut ainsi communiquer sur sa bibliothèque et s’enrichir d’autres pratiques.

Découvrir et visiter des bibliothèques

photographies de l'atelier Sketchnote
© Marie Payet
visuel Sketchnote
© Marie Payet
 

Tout au long du parcours, les participants ont l’occasion de visiter différents types de bibliothèques : de la petite bibliothèque municipale à la dernière médiathèque ouverte sur un territoire en passant pour la bibliothèque universitaire, le learning center ou la bibliothèque patrimoniale.

Dans les bibliothèques sélectionnées, les cyclothécaires sont toujours accueillis avec soin par les équipes et souvent par les élus qui profitent du passage de Cyclo-biblio dans leur ville pour promouvoir la bibliothèque et ses services auprès des habitants. Après les discours d’accueil, et selon l’heure d’arrivée un pot ou un repas préparés par les collègues des bibliothèques permettent souvent aux participants de reprendre des forces avant d’entamer la visite de la bibliothèque.
 

présentation de cyclo-biblio en plein air
© Marie Payet
Certaines bibliothèques organisent des ateliers thématiques afin de présenter et de discuter de leurs services en petit groupe, chaque participant ayant la possibilité de participer à plusieurs ateliers puisqu’une rotation est prévue toutes les demies-heures.
bibliothécaires à la bibliothèque de Thonon
Bibliothèque de Thonon, © Marie Payet
bibliothécaires à Vevey
Bibliothèque municipale de Vevey, © Marie Payet

 

Intérieur orange de la Bm de Vevey
Bibliothèque municipale de Vevey, © Marie Payet
Grainothèque de la BM de Vevey
Bibliothèque municipale de Vevey, © Marie Payet
espace 14-20 ans, Bm de Vevey
Bibliothèque municipale de Vezvey, © Marie Payet
Vu de l'escalier de la bibliothèque de la cité à Genevève
Bibliothèque de la Cité, Genevève © Marie Payet
étagère à la bibliothèque de la Cité, Genève
Bibliothèque de la Cité, Genève © Marie Payet
coin des petits; bibliothèque de la cité Genève
Bibliothèque de la Cité, Genève © Marie Payet

 

escalier de la bibliothèque cantonaleet universitaire de Lausanne
Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, © Marie Payet 
Banque de prêt de la bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne
Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, © Marie Payet


 

En 2019 pour l’édition HaPar, les participants visiteront une vingtaine de bibliothèques au cours des 6 jours de Cyclio-biblio et des 350 km parcourus. Retrouvez les étapes de l’itinéraire sur le site.

S'essayer à la pratique de l'advocacy

kakemono de la bibliothèque de Genève pour advocacy
© Marie Payet
Slogan sur Kakemono "le paradis n'est qu'une immense bibliothèque
© Marie Payet


Cyclo-biblio est également une campagne de plaidoyer (advocacy) en faveur des bibliothèques. Participer à Cyclo-biblio, c’est l’occasion de promouvoir et de mieux faire connaître les services et les ressources des bibliothèques, ainsi que leurs rôles au sein de la société.

L’advocacy est un concept anglo-saxon qui consiste à mettre en place une activité de communication et de marketing visant à influencer les politiques publiques et à faire entendre aux élus et plus globalement aux décideurs la nécessité d’une cause. Pour en savoir plus sur l’advocacy en bibliothèque, vous pouvez consulter le mémoire de conservateur d’Anthony Merle.

Tout au long du parcours de Cyclo-biblio, les participants mènent différentes actions de promotion en direction de plusieurs cibles : élus, grand public, usagers, collègues bibliothécaires, médias… L’arrivée à vélo de 50 personnes dans leur commune donne aux élus et aux bibliothécaires concernés une belle occasion de communiquer et de mettre en avant leurs actions. A chaque étape du parcours, les échanges avec les élus permettent aux participants d’aborder la question de la place des bibliothèques dans la ville et des moyens dont elles disposent pour remplir leurs missions.

Les nombreux articles et reportages qui couvrent l’initiative Cyclo-biblio dans les médias régionaux participent également à la promotion et à la défense des bibliothèques.

Lors des actions d’advocacy, les cyclothécaires, munis d’outils de communication (flyers, autocollants, badges, affiches, tote bag) et parfois d’un livre qu’ils ont envie de transmettre, vont ainsi à la rencontre des habitants, usagers ou non des bibliothèques, afin de susciter l’intérêt et la curiosité et de faire connaître les missions et les services des bibliothèques aujourd’hui.
Visuel affiche cyclo-biblio Hapar
Affiche Cyclo-biblio Hapar
Photographie en pied de Marie Payet devant le kakémono de cyclo-biblio
Marie Payet

Expérimenter un format atypique de rencontres professionnelles

“Cyclo-biblio puise son originalité et sa richesse dans son aspect hybride et paradoxal : informel et professionnel, ludique et sérieux, décalé et organisé… Il vise à explorer des thématiques actuelles des métiers de la documentation en mettant les participants dans une position active qui maximise leur réflexion et leurs apprentissages.”

Ces quelques mots des précédents organisateurs reflètent bien l’esprit de Cyclo-biblio. Les participants sont à fois acteurs et apprenants pendant le voyage. A tout de rôle, chaque jour, les cyclothécaires sont investis d’une responsabilité qui leur permet d’apprendre et de pratiquer sur le terrain : interviews d’élus ou de professionnels, rédaction d’articles pour Livres Hebdo, préparation de discours pour l’arrivée dans chaque bibliothèque, réalisation de photos ou vidéos pour communiquer sur l’événement, traduction des visites en anglais pour les participants venus d’autres pays...

Participer à Cyclo-biblio relève véritablement d’une action de formation continue qui permet d’allier : visites d’établissements, ateliers thématiques, échanges riches et variés entre professionnels, actions de promotion des bibliothèques et de leurs services. Cette conférence informelle permet aux participants de s’interroger sur leur métier et leurs pratiques en confrontant leurs expériences et en allant glaner de nouvelles idées pour leur bibliothèque.

Et si vous inscriviez la participation au prochain Cyclo-biblio dans vos demandes de formations au moment de votre entretien professionnel ?

Les bénéfices à retirer d’une participation à Cyclo-biblio sont nombreux pour le participant comme pour la bibliothèque dans laquelle il travaille, voici quelques exemples :
  • Ouvrir son horizon professionnel : visites d’établissements, rencontres de professionnels du milieu des bibliothèques, d’élus territoriaux et du grand public ; construction d’un réseau pérenne de professionnels actifs et réactifs partageant les mêmes intérêts.
  • S’investir sur une thématique liée au monde des bibliothèques et de l’information, la développer collectivement pendant l’évènement, en tirer des pistes pour agir.
  • Vivre une aventure humaine et professionnelle positive, dans la diversité des métiers au sein de la profession.
  • Renforcer l’image positive de la bibliothèque participante et développer sa visibilité en dehors de ses murs.
  • Montrer une image novatrice du service de la bibliothèque.
  • Apporter l’expérience des rencontres et visites au quotidien, ou à travers une restitution à l’équipe de la bibliothèque.
  • Permettre la participation à un voyage d’étude professionnel à moindre coût pour le service de la bibliothèque.
Plusieurs modalités d’inscription sont envisageables :
  • prise en charge intégrale par votre employeur (frais d’inscription + jours de formation + transports)
  • prise en charge partielle (frais d’inscription seuls, ou jours de formation seuls)
  • inscription à titre individuel sur jours de congés.
A titre indicatif, voici les tarifs 2019 comprenant les hébergements déjeuners et 4 dîners :
  • 250 € pour les salaires < 1500 €
  • 300 € pour 1500 € < salaires < 2000 €
  • 350 € pour les salaires > 2000 €
  • pour les collectivités, forfait 150 € + 350 € par personne (ex : pour 1 personne : 150+350 = 500 €, pour 2 personnes : 150+350+350=850 €, etc…)
Pour inciter votre employeur à prendre en charge votre inscription, l’équipe organisatrice met à votre disposition un argumentaire détaillé sur le site de Cyclo-biblio.
 

Et bien entendu, pédaler pour mieux réfléchir...aux bibliothèques

Vous n’êtes pas particulièrement sportif au quotidien mais vous aimez faire du vélo ? Vous avez peur de ne pas tenir le coup physiquement ?

Sachez que l’équipe organisatrice de Cyclo-biblio vous accompagne dans la préparation de cette semaine en organisant quelques échauffements préalables ou en vous donnant quelques conseils.
Photographie ketchnote préparation à Cyclo-biblio
Sketchnote préparation à Cyclo-biblio, © Marie Payet


Pendant le voyage, vous serez encadrés par des chefs d’équipe qui assurent la sécurité des cyclothécaires sur la route. Soyez prêt à relever le défi, vous serez aidé et porté par le dynamisme et la bonne humeur du groupe. Chaque année, nombreux sont les participants qui recommencent l’aventure une deuxième fois et sont prêts à aider et encourager les nouveaux venus. En ce qui concerne les questions pratiques, vous trouverez de nombreuses précisions sur le site.

 
Quoi de mieux qu’un mode de déplacement doux comme le vélo pour prendre le temps de se connaître, de discuter, d’échanger, d’observer, de réfléchir, tout en continuant d'avancer... vers de nouvelles bibliothèques.
 
Photocaphie en plein air d'une séance d'échauffement
© Marie Payet

Alors, rendez-vous en 2020 pour la prochaine édition ? D’ici là, vous pourrez suivre le peloton de l’édition HaPar du 31 mai au 6 juin sur le web et sur les réseaux sociaux :  

Découvrez un aperçu de la 4e édition de Cyclo-biblio Le Léman dans le film réalisé par un des participants : https://www.youtube.com/watch?v=y5zf_ITI8HY

version longue 25 min : https://www.youtube.com/watch?v=ds3KbkGOSQk&t=4s

édition Angers-La Rochelle : https://www.youtube.com/watch?v=x29hKYuZWSE


© Marie Payet

 
Captcha: