0   Commentaires
Compte-rendu

Osez la récup !

Les 23 et 24 septembre 2017, un grand week-end d’activités autour de la récup et du réemploi a été co-organisé par les services Nouvelle Génération, Musique, et Savoirs Pratiques de la Bpi, et l’association La Petite Rockette avec l’appui du Syctom et de la Ville de Paris. A travers des propositions variées, rencontres, ateliers, performances, projection, créations collectives, sélection documentaire et défilé de mode, le public, venu nombreux, a pu se réapproprier les notions de circuit de l’objet, de récupération, de réemploi, ou de recyclage, comprendre le fonctionnement des ressourceries et découvrir des acteurs et des pratiques écologiques et artistiques. Ce week-end a également été l’occasion de mettre en lumière les pratiques  de la participation et du faire (makers, DiY) également inscrites dans les lignes de programmation de la Bpi.
 

Objectifs :

  • Mettre en valeur des acteurs et des pratiques favorisant le développement durable, la limitation et la réutilisation des déchets
  • Valoriser les collections de la Bpi sur ces sujets
  • Donner accès à des savoirs (à travers les collections, les rencontres, le documentaire), mais aussi à des savoir-faire (à travers les ateliers initiant à des pratiques de réemploi ou à travers les propositions de création d’œuvres collectives)
  • Mettre en synergie les forces des différents services et partenaires pour créer un événement d’ampleur et impactant pour le public

Oeuvre collective

Publics visés :

  • Le grand public intéressé à partir de 15 ans (sans exclure les plus jeunes même si la programmation n’est pas directement pensée pour eux)
  • Pour les publics qui fréquentent déjà la Bpi, il s’agit de leur faire découvrir des collections qu’ils ne connaissent pas nécessairement mais aussi de les inciter à regarder et à utiliser la bibliothèque différemment en leur proposant d’acquérir des connaissances et des savoir-faire par la rencontre directe avec les acteurs et par la pratique.
  • Il s’agit également d’attirer des publics qui ne fréquentent pas habituellement la Bpi, voire n’en connaissent pas l’existence mais que ce type de proposition peut séduire, de par sa thématique et/ou de par son caractère participatif et festif.  

 

Partenaires :

Atelier pnouf - Collecterie de Montreuil

Programmation

Le Week-end « Osez la récup », a eu lieu dans les espaces mêmes de la Bpi.

Il a proposé au public différentes sources d’information sur les thématiques abordées : une sélection de documents issus des collections, une infographie sur le circuit de l’objet, et une rencontre intitulée « Qu’est-ce qu’une ressourcerie, comment ça marche ? ». Une série d’ateliers permettant de mettre en pratique le réemploi a également été organisée : un atelier de couture à partir de tissus récupérés, un atelier de fabrication de papier recyclé, puis un atelier reliure, une démonstration du fonctionnement d’une imprimante 3D et un atelier de fabrication de « pnouf », des poufs faits avec de pneus. Enfin, les travaux d’artistes travaillant à partir de matériaux de récupération ont été mis en valeur : au cours des deux après-midi du samedi et du dimanche, Laure Devenelle a fabriqué avec le public une œuvre collective à partir de livres mis au pilon par la Bpi. Deux temps forts ont marqué le week-end : le défilé de mode de présentation de la collection « Kotidienne » des Récupérables, la ligne de prêt à porter de la créatrice Anaïs Dautais, entièrement réalisée avec des tissus récupérés en ressourcerie ou chez Emmaüs, et l’installation « Dans la Forêt de Tudor », des créateurs sonores Ollivier Coupille, Thierry Madiot et Thomas Illy de la Lutherie Urbaine, association qui fabrique des instruments de musique et crée des œuvres sonores à partir de matériaux de récup.

 

 

 

Budget 

Au total, l'événement a eu un coût de 18 000 € TTC : 6 000 € pris en charge par la Bpi (Services Musique, Nouvelle Génération et Savoirs Pratiques) et 12 000 € couverts par une subvention du Syctom - Mairie de Paris / Petite Rockette.
Ce budget couvre :la rémunération de tous les intervenants, les frais de production, les frais de matériel et de transport.


Résultats :

Public :


Au total, le week-end « Osez la Récup » a reçu environ 400 visiteurs et participants. Les ateliers ont rencontré leur public, ainsi que le défilé et la performance sonore de la Lutherie Urbaine. La création d’une œuvre collective à partir de livres mis au pilon par la Bpi a eu plus de difficulté à attirer, car mal comprise : beaucoup de personnes ont demandé pourquoi nous « détériorions » les livres sans comprendre a priori que ces ouvrages étaient sinon destinés à la poubelle… Pour de prochaines actions à partir de livres destinés au pilon, il faudra produire à l’avance une infographie sur le circuit du livre afin de permettre à ceux qui fréquentent l’événement de comprendre d’où vient le matériau utilisé.

Le public semble avoir beaucoup apprécié l’événement. Des retours positifs nous ont été faits directement, mais aussi à travers des interviews faites par le magazine De Ligne en Ligne de la Bpi pour sa rubrique “« Vous avez la parole”. Le défilé, notamment, a étonné et séduit, mais aussi les ateliers et le lien fait entre les démarches écologiques et artistiques. Les témoignages recueillis par De Ligne en Ligne sont consultables ici 

Défilé des Récupérables : collection la Kotidienne

Production de contenus pérennes :

La manifestation a été l’occasion de produire des contenus spécifiques sur le réemploi, la récup et sur le travail des Récupérables dans le webmagazine Balises :

Deux articles courts et sélection de références sur le réemploi :


Les archives sonores de la rencontre sur les ressourceries, réécoutables ici

Un dossier sur la mode des Récupérables qui explique la démarche de la créatrice Anaïs Dautais, de la ressourcerie à la présentation de la collection

atelier couture


Perspectives pour 2018

Le week-end « Osez la Récup » a constitué une expérience très enrichissante et réussie pour les services programmateurs comme pour le public. Une nouvelle édition aura lieu en 2018, à nouveau en partenariat avec La Petite Rockette, mais aussi avec d’autres institutions, telles que l’EPSAA (Ecole Professionnelle des Arts Appliqués de la ville de Paris).

La formule sera la même : un week-end entier d’activités autour de la récup, les 6 et 7 octobre incluant des propositions variées et différents angles et niveaux d’approche : une sélection de documents, des infographies, la production de contenus en ligne, des actions dans les espaces de lecture, des créations artistiques, des rencontres, des ateliers. La programmation est en cours d’élaboration avec les partenaires.

Une recherche de compléments de financement pour donner plus d’ampleur à l’événement est également en cours.
 

Captcha: