0   Commentaires

Lindy Lou, jurée n°2

Sortie en salles le mercredi 10 octobre 2018


Il y a plus de vingt ans, Lindy Lou a fait partie d'un jury qui a condamné un homme à mort. Depuis, la culpabilité la ronge. Sa rédemption passera-t-elle par ce voyage qu'elle entame aujourd'hui à travers le Mississippi, dans le but de confronter son expérience à celle des onze autres jurés ?
 
Photo du film Lindy Lou jurée N°2
©JHR Films

L'avis de la bibliothécaire

Florent Vassault réalise en 2011 avec le sociologue Arnaud Gaillard le film Honk ! un road movie à travers l’Amérique à la rencontre de personnes touchées à divers degrés par la peine de mort. Il s’intéresse notamment à la question des jurés et rencontre l’avocat de Bobby Wilcher qui lui parle de la jurée Lindy Lou.
 
En 1994, Lindy Lou est jurée lors du procès en révision de Bobby Wilcher, condamné à la peine capitale pour le meurtre de deux femmes en 1982. N’ayant pu fournir de circonstances atténuantes, les jurés votent pour la peine de mort.
 
Depuis Lindy Lou est rongée par le remords et la culpabilité après avoir contribué à contre cœur à cette sentence. Elle n’est pas très soutenue par sa famille, son mari ne la comprend pas. Bien qu’étant croyante, elle ne supporte pas ce principe «œil pour œil… », et se demande si les autres jurés ont eu les mêmes réactions qu’elle. C’est le point de départ du film de Florent Vassault.
Sous forme d’un road movie à travers diverses parties du Mississippi, Lindy Lou va partir à la rencontre des onze autres membres du jury. C’est l’occasion de filmer des portraits d’Américains vivant dans cette partie très conservatrice du sud des Etats-Unis.
 
Les scènes se passent alternativement dans la voiture de Lindy Lou et chez les jurés ou à l’abord de leur maison. Lorsqu’elle conduit, Lindy Lou réagit aux entretiens ou raconte ce qu’elle a vécu pendant et après le procès.
 
Ainsi, 22 ans après le procès, Lindy Lou réussit à retrouver tous les jurés, une femme seulement refuse de la voir. Tous les autres acceptent de lui parler et de la rencontrer. Elle mène très bien les discussions avec chacun, le réalisateur n’intervient pas et reste même en retrait au début de la rencontre. 
Certains anciens jurés déclarent avoir la conscience tranquille, avoir fait leur devoir ou avoir juste suivi les instructions. L’un d’entre eux a même très peu de souvenirs du procès. Par contre, plusieurs personnes avouent avoir été bouleversées après avoir prononcé la sentence de mort. L’un d’eux a été très perturbé et aurait eu besoin d’une aide psychologique.
Ces témoignages sincères rassurent Lindy Lou, elle n’est pas isolée et se trouve confortée dans son sentiment qu’on ne peut pas demander à un citoyen de décider de donner la mort pour punir un accusé.
Dans sa souffrance, elle avait rencontré des avocats, le directeur de la prison, elle est allée jusqu’à rendre visite dans sa prison à Bobby Wilcher avec qui elle est devenue amie.
 
Lindy Lou tient beaucoup à transmettre notamment aux jeunes générations son refus de la peine de mort. Au début du film, elle tente de convaincre sa petite fille sans y parvenir ; à la fin du film, elle trouve un écho favorable avec la fille d’un des jurés.
 
Ce film porte un regard sur une partie de la société américaine, blanche, classe moyenne très croyante et conservatrice du sud des Etats-Unis. Il aborde la peine de mort du point de vue des jurés, simples citoyens à qui incombe la responsabilité de donner ou non la mort à un accusé. Il donne à réfléchir sur le système judiciaire, sur l’évolution des mentalités.

Rappel

Lindy Lou, jurée n°2 de Florent Vassault
2017- 84 minutes - Distribution JHR Films

Prix du meilleur documentaire. Festival international du Film policier de Liège (Belgique), 2018
Lagniappe Award, Crossroads Film Festival (USA), 2018


Bande annonce officielle du film Lindy Lou, jurée n°2 de JHR Films


 
Captcha: