0   Commentaires

Au Danemark, pas de bibliothèque sans café

Au Danemark, toutes les bibliothèques visitées au cours d'un voyage d'études en octobre 2015 ont un café pensé comme un espace à part entière, tout en étant tout à fait intégré à la bibliothèque. Ce lieu de convivialité est essentiel dans l’architecture, et contribue à l’atmosphère chaleureuse de la bibliothèque.
Au café de la bibliothèque, chacun peut venir lire la presse, qui se trouve présentée soit directement dans le café (Restementervej à Copenhague) soit juste à coté dans les espaces décloisonnés (Aarhus).
vue de café de la bibliothèque
Le café de Restementervej, avec l’espace presse totalement intégré au café, par A. Dourlent [CC-by-sa]
vue du café de la bibliothèque d'Aarhus
La café de la bibliothèque d'Aarhus, par A. Dourlent [CC-by-sa]
Vue de l'espace presse d'Aarhus
L'espace presse à Aarhus

Le café d’Aarhus, accessible  de l’intérieur comme de l’extérieur de DOK1, jouxte l'espace presse, ne désemplit pas !
Il est clair que l’ambiance construite à partir du mobilier et des propositions culinaires y est très importante. On y trouve de grandes tablées comme à la maison - avec des bougies ou des fleurs sur les tables par exemple- qui favorisent les rencontres entre les gens. On peut y bruncher le dimanche, y déjeuner sur le pouce voire même y dîner selon les endroits : salades, smorrebrod (sandwich), pâtisseries…
Les cafés ne sont pas gérés directement par les bibltiohèques mais confiés en gérance.

Chaque café de bibliothèque a sa propre identité:
Les cafés emploient souvent des personnes en difficultés. Au Café Glad de Rentemestervej, c’est une fondation privée qui donne du travail aux handicapés et qui privilégie la nourriture bio et c’est le même principe dans celui d’Aarhus.

Au Black Diamond de Copenhague, la bibliothèque royale du Danemark, il y a une cafétéria dans le hall et un restaurant plus chic, le "Soren K" , dans lequel une scène de Borgen, la célèbre série télévisée qui met en scène l’exercice du pouvoir autour de la Première Ministre,  a été filmée. C'est un véritable restaurant gastronomique qui peut fonctionner indépendamment de l’ouverture de la bibliothèque.
 
vue de la caféteria
La caféteria au Diamant noir
Vue du restaurant SorenK
Le restaurant SorenK

Dans le café de la bibliothèque d’Herning, Aroma, qui se trouve à gauche de l'entrée, dans un espace à part mais non fermé, on trouve même une brûlerie de café...Evidemment on peut y apporter des livres ou des revues à lire. Et à Garaget, à Malmö (Suède), il y a un comptoir dans le même esprit "récup" que l'ensemble de la bibliothèque.
 
Vue du café à Herning
A gauche de l'entrée, à Herning, le café
vue du café à Garaget
Le comptoir-café à Garaget (Malmö)


La bibliothèque centrale de Malmö, quant à elle, fait actuellement des travaux pour installer à proximité du hall d’accueil un restaurant digne de ce nom, qui sera également accessible de l’extérieur.

Bref, on retrouve dans les cafés et les bibliothèques l’incarnation du fameux “hygge” scandinave, ce mot intraduisible pour nous qui signifie «l’art de l’intimité, de la familiarité». Il décrit le bien être et un profond esprit de lieu. Les Danois essaient de le vivre au quotidien dans toute chose...
Est-ce ce même esprit qui conduit les bibliothèques à autoriser de boire et de manger dans tous les espaces, et pas seulement au café ? Cela ne semble pas poser de problème, et paraît « naturel » à nos collègues. Cela participe en tout cas de la grande convivialité non seulement des espaces en proximité des cafés mais de l’ensemble des espaces de bibliothèque.

Impossible en France ? A voir…

Article rédigé par Catherine Masse (Bibliothèque des Champs libres, Rennes) avec la collaboration d’Annie Dourlent (Bpi)
Captcha: