2   Commentaires

Bilan du dispositif Autoformation hors-les-murs (2016-2019)

Chaque année, les bibliothèques partenaires qui bénéficient des ressources d'autoformation mises à disposition par la Bpi se retrouvent pour une journée d'échanges et de présentation avec le service Autoformation et les éditeurs concernés. 
Farida Chikar chargée des ressources numériques en service Autoformation, suit le partenariat  avec les bibliothèques territoriales.

Le 19 mars 2019, la Bpi a accueilli les bibliothèques partenaires pour échanger avec les éditeurs et dresser un bilan de cette expérience de mise à disposition de plusieurs ressources d'autoformation. 
 
Photographie des participants
©Katherine Sebire

Le bilan quantitatif

 
Le bilan quantitatif dans son intégralité est disponible à droite de cette page

Le dispositif a bénéficié à 9 partenaires qui  desservent 112 bibliothèques municipales sur tout le territoire.
5 ressources sont mises à disposition :
  • Capturator-Sillabi,
  • Onlineformapro,
  • Orthodidacte,
  • Vodéclic
  • Vocable
En moyenne on relève  pour chaque établissement 23 inscrits  à ces ressources en année 2018.
Les bibliothèques ayant mis en place des partenariats avec des acteurs locaux (municipaux ou associatifs) ont vu le nombre d’inscrits augmenter. Même résultat pour les villes où des campagnes de communication ont été mises en place pour faire connaître les ressources d’autoformation,
 
Classement des ressources les plus utilisées :
  • Onlineformapro
  • Vodéclic
  • Sillabi-Capturator
  • Orthodidacte
  • Vocable 

Le bilan qualitatif


Le bilan qualitatif est très positif. Il  a permis aux bibliothèques partenaires :
  • de mener une réflexion sur le rôle social des bibliothèques et plus particulièrement sur la formation tout au long de la vie
  • de proposer une nouvelle offre autour du e-learning à leurs publics
  • d'étendre cette offre aux ressources électroniques en général
  • de tisser des liens avec les partenaires locaux (associatifs ou municipaux)
  • de développer des actions avec des greta, asl, des antennes de Pôle emploi, ... 

L'après-partenariat

Les réunions annuelles de 2017 et 2018 ont été très fructueuses  suscitant des discussions très riches autour des ressources numériques, des médiations, des valorisations et tous les outils autour de l’autoformation (appli, moocs, sites gratuits,...).
-> Ceci démontre l'intérêt de ce type de rencontres, d’échanges d’expériences.
Les échanges de l'après-midi, avec les bibliothécaires présents, nous conforte dans l'idée d'organiser 1 journée annuelle, avec un temps pour des interventions de professionnels extérieurs (juristes, éditeurs…), et un temps consacré aux échanges d’expériences entre bibliothécaires qui permettraient de recueillir et d'échanger de l’information, des bonnes pratiques. 
Il est nécessaire pour mener à bien ce projet, d'animer un réseau de bibliothèques intéressées, autour des ressources gratuites (sites, moocs, appli...) et de mettre en place un outil collaboratif.  Une veille sur ces questions serait utile.  Cet outil devrait être mis à disposition et permettre de synthétiser, après un travail d'analyse, les ressources gratuites intéressantes (classées par thèmes par exemple).
 

Merci pour l'intérêt que vous portez à ce dispositif. Vous pouvez bénéficier des ressources d'autoformation citées en venant à la Bpi. Concernant le dispositif d'expérimentation, il a été mis en place, par la Bpi, pour permettre à des bibliothèques de collectivités territoriales de faire découvrir les ressources d'autoformation à leurs publics. Bien cordialement,

Geneviève de Maupeou : 10/05/2019 17:30

puis-je etre concernee par ces formations en tant qu'animatrice : apres 15 ans en bibliotheque à la ville de Paris et diverses experiences en librairie, distribution, documentation, une formation continue en bibliographies, bibliotheconomie, dactylo, francais, informatique ; concours de la ville de Paris et Etat, cours du soir EBD . Retraitee de 65 ans, je recherche le contact avec le public aussi

colombier : 10/05/2019 14:55
Captcha: