1   Commentaires

Des bibliothèques attractives pour les « non lecteurs »

Quel est le point commun entre Agatha Christie, Léonard de Vinci, JFK, Bill Gates, Walt Disney, John Lennon, Albert Einstein et Pablo Picasso ?
La dyslexie !
Déclarée grande cause nationale en 2013 les moyens de lutte contre la dyslexie sont toujours insuffisants. Bien que l’IFLA ait publié en 2001 un premier recueil d’instructions pour l’accueil des personnes dyslexiques dans les bibliothèques, mis à jour en 2013, le chemin à parcourir est encore long. Alors que les dernières études scientifiques démontrent le caractère physiologique de la dyslexie grâce aux IRM du cerveau, ce « handicap invisible », difficile à diagnostiquer, reste une des premières causes d'illettrisme et d'échec scolaire.
 
De nombreuses structures peinent à proposer des services alors que l’on estime que plus de 5 à 12 %% de la population est concernée. Lecture et écriture permettent pourtant de lutter efficacement contre ce handicap, mais les bibliothèques manquent encore de moyens et de méthodes pour y parvenir. Les médiathèques sont des ressources particulièrement importantes car elles proposent aujourd’hui de nombreux autres supports que l’écrit : films, audio-livres, livres à lecture faciles, musique, jeux-vidéos, ressources numériques accessibles via lecture de synthèse. Pour autant la sensibilisation des personnels et la mise à disposition de ces ressources doivent être améliorés.
 
 Quelques pistes à suivre :
  • Sensibiliser les bibliothécaires à une meilleure connaissance de la dyslexie
  • Proposer une personne ressource dans l’établissement et mettre en place « mon bibliothécaire personnel » avec qui il est possible de prendre rdv
  • Placer les ressources au centre de la bibliothèque, visibles pour tous afin de ne pas stigmatiser les utilisateurs de dispositifs spécifiques
  • Utiliser des pictogrammes pour les différents services de la bibliothèque
  • Développer des approches trans-média (le livre, l’audio-livre, le film,l’ouvrage en lecture facile)
  • Aménager des espaces conviviaux et agréables pour la lecture.
 
L’aspect positif de ces recherches est qu’elles permettent de développer l’attractivité de la bibliothèque à l’ensemble des publics et permet d’y inviter des « non lecteurs », dyslexiques ou non.
 
Dyslexique ? Bienvenue dans notre bibliothèque
Draft IFLA Guidelines
for Library Services
to Persons with Dyslexia
- Revised and enlarged -
 

http://theprettyguineapig.com/prednisone-20-mg/ - Prednisone Online <a href="http://theprettyguineapig.com/prednisone-20-mg/">Prednisone Online</a> http://theprettyguineapig.com/prednisone-20-mg/

aektafubesole : 15/03/2019 18:08
Captcha: