1   Commentaires

Les ateliers Info Intox de la Bpi

Type d'action :
Accès aux savoirs -
Atelier numérique
Public cible :
Scolaires
Objectif de l'action :

Lors d’un atelier de « fact-checking », des collégiens, de la 6ème à la 3ème,  doivent démêler le vrai du faux en se servant d’Internet, des réseaux sociaux et de la presse en ligne. L’occasion d’un peu de méthodologie sur les sources, leur évaluation et la propagation de l’information.

Contexte :
Cet atelier est mis en place fin 2016 dans le cadre du "parcours d'éducation artistique et culturel" de l'élève, instauré par la loi de refondation de l'école de 2013. L'éducation aux médias et à l'information en constitue un volet important.
Trois services de la Bpi collaborent autour de ce projet :  Développement des Publics , Service du Développement Culturel et Actualité et Ressources Électroniques.

Pourquoi un atelier de ce type à la Bpi ?
 Il s’agit d’abord d’affirmer la dimension symbolique de “lieu de savoir” de la bibliothèque.
La bibliothèque dispose ensuite de matériel : cela peut paraître secondaire, mais pouvoir proposer un poste informatique par élève avec une connexion internet est apprécié des classes que l'on a pu recevoir.
La Bpi met également à disposition des élèves ses ressources numériques, accessibles sur l'ensemble des postes informatiques.
Enfin, les compétences en recherche d'information et en évaluation de l'information des bibliothécaires sont le point fort de l'atelier.



Description de l'action :

L'atelier dure deux heures. Les élèves sont accueillis en semaine, de 10h à 12h,  en dehors des heures d'ouverture du public.
L'atelier se déroule dans les espaces, plus précisément dans l'espace presse / actualités. Les élèves ont chacun à leur disposition un poste informatique donnant accès à Internet et aux ressources en ligne de la Bpi.

Après une courte présentation de la bibliothèque, les "animateurs-bibliothécaires" expliquent le fonctionnement des postes et présentent quelques ressources en ligne,  jugées accessibles à un niveau collège. L'accent est mis particulièrement sur deux ressources payantes : Universalis et Europresse et sur l'encyclopédie Wikipedia dont on rappelle les principes. Si les élèves font spontanément leurs recherches sur le web "gratuit", c'est l'occasion de leur montrer quelques outils qu'ils peuvent ensuite retrouver dans les CDI de leurs établissements ou en bibliothèque.

La Bpi a mis au point une fiche de recherche encadrée pour guider et orienter les élèves. Cette séance de recherche doit conserver un aspect “ludique”, relève plus de "l'enquête journalistique”.
Vient ensuite le choix des sujets de recherche. Les sujets sont proposés par la Bpi et/ou par les enseignants. Aucun thème n'est exclu, il faut simplement s'assurer de ne pas choisir de sujet largement traité sur Hoaxbuster ou tout autre site de Désintox. Les premiers ateliers laissent voir une prédilection des élèves pour les sujets pseudo-scientifiques et/ou "people"... En gras les sujets choisis au moins une fois par les élèves :

Les réfugiés syriens ont plus d’avantages que les Français
Les vaccins provoquent le cancer
A quoi bon travailler, on gagne plus avec les allocations
Les immigrés en France sont surtout africains    
Le Nouvel Ordre Mondial
Les filles sont moins douées pour les sciences que les garçons
Il y a des centaines de djihadistes parmi  les réfugiés syriens
En 2015, Franck Ribéry a été hospitalisé parce qu’il avait mangé des perles de bain
Les agressions du Nouvel An à Cologne
Les Américains n’ont pas marché sur la lune
Les victimes des attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre 2015 sont des acteurs
Les services secrets américains et les juifs ont organisé la Shoah
La Terre n’est pas ronde
Les hommes sont plus intelligents que les femmes
Un trou au pôle nord

Le mystère du méridien de Paris
La théorie des anciens astronautes
L’origine des pyramides de Chine
Le 11 septembre a été organisé par la CIA
Les stars illuminati

On nous a caché un accident nucléaire grave en France
Au Sénat, les assistantes parlementaires sont mieux payées que les hommes
Les logements sociaux sont majoritairement occupés par de nouveaux immigrés
Les monstres marins géants des abysses

Les élèves disposent ensuite d'une heure de recherche par petit groupe.  Chaque groupe est suivi par un "tuteur bibliothécaire". C’est dans cet accompagnement au cours de la recherche sur un sujet précis que réside vraiment l’intérêt de l’atelier et que pratique et théorie se rejoignent.

 → Avant la recherche :
Je reformule mon sujet pour être sûr d'avoir bien compris
Je me demande qui peut avoir intérêt à diffuser ce genre d'informations
Je définis des mots clés qui m'aideront pendant ma recherche.

→ Pendant la recherche :
Je me pose des questions sur les sources que je consulte, par exemple :
Qui ?  L'auteur est-il identifié ? Peut-on le contacter ? Est-ce un spécialiste du domaine ? S'exprime-t-il au nom d'une institution ? S’exprime-t-il à titre personnel ?
Quoi ?  S'agit-il d'un site institutionnel ? S’agit-il d'un site associatif ? S’agit-il d'un site commercial ? S’agit-il d’un site personnel ? Sa compétence sur le sujet est-elle reconnue ? Pointe-il vers des sites fiables ? Les sites fiables pointent-ils vers lui ?
Où ? S'agit-il d'un site français ? francophone ? européen ? autre ? L'information concerne-t-elle un pays particulier ? L'information est-elle valable ailleurs ?
Quand ? La période traitée correspond-elle à mes besoins ? La date du document est-elle indiquée ? Le document nécessite-t-il une actualisation ?
Pourquoi ? Ce site veut-il informer ? Ce site veut-il convaincre ? Ce site s’adresse-t-il à des spécialistes ? Ce site est-il grand public ?
Comment ?  L'information est-elle rédigée clairement ? Le document est-il rédigé sans fautes d’orthographe, de grammaire ? Les sources sont-elles bien indiquées ? L'information est-elle gratuite ou payante ? La navigation du site est-elle intuitive ?


→ Après la recherche :
Je prépare une synthèse
Chaque groupe dispose en fin d'atelier de 5' pour présenter ses conclusions devant l'ensemble de la classe.
La distribution de l'infographie 'Comment repérer des fake news" réalisée par l'IFLA et un tour de table final permettent de répéter et de formaliser quelques points essentiels.
 

infographie Info Intox de l'IFLA

 

 

En amont : Il y a un travail important de préparation de la part des bibliothécaires (sujets, méthodes, outils...). A cet effet, on peut citer par exemple le travail de veille effectué par Eurêkoi. Les bibliothécaires qui animent l'atelier prennent au préalable contact avec les enseignants et/ou les documentalistes de l'établissement. Cela permet d'inscrire l'atelier dans les activités de la classe  et de situer les connaissances du groupe en matière de recherche de l'information. 


Périodicité de l'action :
à partir de septembre 2017, cet atelier sera proposé une fois par mois

test

test : 20/07/2017 10:17
Captcha: