0   Commentaires

Rester vivant : méthode

Sortie en salle le mercredi 9 mai 2018
C’est avec jubilation qu’on assiste à la rencontre de deux monstres sacrés. D’un côté sous le chapiteau Littérature : Michel Houellebecq, de l’autre, sous l’étendard Rock : Iggy Pop. Michel est connu pour son look de « Droopy » sous calmants, Iggy pour celui de « sex symbol » sous speed. Les deux, qu’on les aime ou pas, sont au sommet de leur art respectif. Ils se connaissent, s’apprécient et étonnamment leurs processus créatifs et leurs thèmes convergent : dérèglement des sens, folie, solitude, sexe, rédemption, cynisme, inaptitude au monde, lassitude du monde capitaliste, des idéologies et des religions.
 
Michel Houellebecq et Iggy Pop assis sur un canapé
Rester vivant: méthode © Serious films

L'Avis du bibliothécaire

On voit leurs échanges emprunts d'humilité, leur proximité intellectuelle, sans ostentation, et ça fait plaisir de constater que la rencontre a bien lieu entre l’univers de la littérature souvent compassé et celui du rock au spectre social plus étendu touchant largement la jeunesse et le prolétariat. Certes, les deux ont à y gagner : « street credibility » pour l’un, reconnaissance intellectuelle pour l’autre, mais il s’agit d’autre chose : la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie. Ce film parle de création artistique, pour une fois sans boursouflure ni académisme.
 
Apparaît aussi un peintre important, Robert Combas, influencé par le rock et ami de Houellebecq, ainsi que deux rescapés d’hôpitaux psychiatriques : une jeune poétesse, Anne Claire Bourdin et un homme, Jérôme Tessier, qui couche sur papier son expérience des gouffres. Ces deux derniers sont pris avec générosité sous les ailes de Michel et Iggy pour échanger sur la folie, l’anonymat, la célébrité, la reconstruction.
 
À la fin, les cinq perdants magnifiques arpentent le Boulevard Saint Germain déserté et, pendant une poignée de secondes, on se dit que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu autant de vie dans ce quartier colonisé par les magasins de luxe.
 

Rappel

Rester vivant : méthode, de Erik Lieshout, Arno Hagers et Reinier van Brummelen, production Serious films, 2016, 1 h 10 min

Distribué en salles par Damned Films

RESTER VIVANT - MÉTHODE, un film d'Erik Lieshout // Bande annonce - 9 MAI 2018 from Damned Distribution on Vimeo.

Captcha: