0   Commentaires

La bibliothèque effervescente

Tour d'horizon de quelques bibliothèques innovantes en Nouvelle Aquitaine où de multiples usages sont encouragés : on y lit, on y travaille, bien sûr mais on peut aussi y jouer, échanger, construire, cuisiner, apprendre, se reposer, s'isoler ou se rencontrer... Si d’importantes différences en âge, projet, taille, collections, etc. séparent les bibliothèques que nous avons visitées, il est frappant de retrouver de l’une à l’autre la même fraîcheur et le même enthousiasme effervescent qui rend ces organismes vivants, mouvants, mutants. Symptôme d’une évolution générale de la manière de penser la bibliothèque ? Nouvelles générations, nouvelles pratiques ? Nouveau  métier ?
Dans chacune de ces bibliothèques, tout est possible, tout se bouscule, tout s’invente : on expérimente. Evidemment, cette démarche n’est pas si nouvelle ni révolutionnaire mais sa généralisation est un symptôme remarquable. Cet élan témoigne de la prise de conscience d’un nécessaire changement dans le quotidien même des bibliothèques pour répondre aux besoins et aux attentes des usagers.

Lieu bousculé

Dans ces bibliothèques, récentes pour la majorité, les espaces privilégient la mixité des publics, la liberté des usages et des mouvements. Cela est rendu visible à différents niveaux, et en premier lieu, par l’architecture.

Des équipements polyvalents

Les bibliothèques les plus récentes sont intégrées dans des bâtiments polyvalents comme la Source, au Bouscat (qui appartient au réseau des bibliothèques de Bordeaux). Son projet d’insertion sociale et d’écocitoyenneté s’appuie sur une maison de la vie associative et une maison de la vie écocitoyenne avec lesquelles la médiathèque partage les espaces, en particulier le hall d’accueil.

Cette polyvalence des lieux est aussi présente à Saint-Médard-en-Jalles  où,  à la faveur de la requalification d’un site commercial, Cap ouest propose avec la ludo-médiathèque un espace petite enfance (multi-accueil et relais assistantes maternelles), un espace parentalité, un espace solidarité (antennes locales des Secours catholique et populaire), un espace associations avec salle de manifestations, bureaux, cuisine… dans un bâtiment HQE (haute Qualité Environnementale).

Mériadeck, doté d’une cafétéria avec une entrée autonome, dépose des ouvrages desherbés sur ses étagères pour la lecture des consommateurs.
Cette ouverture vers d’autres structures s’incarne aussi au sein des espaces des bibliothèques.
Espace au Bouscat
Espaces de lecture, le Bouscat, G. de Maupeou
Signalétique de Cap-Ouest
Signalétique de Cap Ouest, Saint-Médard-en-Jalles, G.de Maupeou


Des espaces ouverts

A l’Alpha, l’auditorium en sous-sol accueille gracieusement sur demande des associations ou institutions susceptibles de devenir des partenaires (Pôle emploi par exemple) : belle manière de s’ouvrir aux acteurs d’un territoire tout en servant les missions spécifiques de l’établissement, notamment en termes de cohésion sociale ! Et le bistrot, en délégation de service public, accueillera bientôt des ateliers cuisine, mené par le chef du lieu.


Du mobilier ingénieux

Le mobilier est souvent sur roulettes, les sièges peuvent se retourner (à l’Alpha) pour correspondre aux attitudes souhaitées, entre lecture et conversation, détente et concentration. On y  dispose  aussi une cloison pour créer l’intimité nécessaire à l’heure du conte.
La distraction est prise en compte, pour tous les âges : toboggan à l’Alpha, bistrot terrasse et espace mezzanine non surveillé, à l’Alpha toujours.

A Mériadeck, à tous les étages, les espaces sont en évolution constante malgré une architecture contrainte : l’ingéniosité des bibliothécaires s’appuie sur des créateurs locaux ou sur des membres du personnel qui ont conçu, par exemple, une grande table basse où des tablettes sont à disposition pour découvrir la presse en ligne.  
Au Bouscat, l’espace ado est à la fois un lieu de relaxation et de travail grâce aux élégants compartiments où peuvent se nicher ceux qui recherchent la tranquillité. Et l’accueil est complètement décloisonné à Saint-Médard-en-Jalles où l’on circule librement entre les documents, les dînettes géantes et les jeux de société.
Tablettes à Mériadeck
Valorisation des tablettes à Mériadeck
Le bibliambule de Saint-Médard-en Jalles
Le bibliambule de Saint-Médard-en Jalles
Banquettes au Bousquat
Compartiments de repos au Bouscat


Public repensé à l’aune de ses besoins et ses pratiques

Le service le plus remarquable est probablement la possibilité de faire garder son enfant à l’Alpha. Cette initiative permet à la bibliothèque d’assumer ce rôle de baby-sitter qui lui est trop souvent assigné sans lui demander son avis. On ne subit plus, on devance ! Cela permet d’identifier un profil particulier (une professionnelle de la petite enfance, formée au métier des bibliothèques y est employée à temps partiel) et d’inscrire l’offre dans un projet de service global afin d’avoir une réponse adaptée à la demande. Peut-être est-ce un réflexe à adopter face à d’autres comportements qui nous interrogent ?
Prêt automatisé à l'Alpha
Prêt automatisé à l'Alpha


Equipes mixtes

La municipalité du Bouscat a placé le lien social au coeur de son projet. La mairie  a demandé à la bibliothèque de permettre à des bénévoles de trouver leur place au sein des activités de l’établissement. Ainsi des citoyens volontaires ont participé à la préparation de l’ouverture de La Source. Du rangement des collections à la médiation, les non-bibliothécaires sont aussi des acteurs légitimes de la vie de la bibliothèque. Lecteur et acteur, l’habitant devient aussi ambassadeur du lieu. L’équilibre est parfois complexe à trouver en termes d’organisation, notamment en lien avec les équipes, mais cela fonctionne !


En Nouvelle Aquitaine (et bien sûr ailleurs !) les bibliothèques expérimentent joyeusement et librement de nouvelles manières d’accueillir et  renouvellent ainsi l’accès aux savoirs.
Captcha: